Live Report : IN FLAMES, TRIVIUM & GHOST à l’Olympia

Live Report : IN FLAMES, TRIVIUM & GHOST
L’Olympia, Paris, le 28 Novembre 2011

Le mois de Novembre a donc été un mois chargé de concerts en tout genre avec MOTORHEAD, MACHINE HEAD, DEVILDRIVER, DARKEST HOUR, SEPULTURA, EXODUS… et le dernier à arriver à l’Olympia, lieu mythique français, un peu extraordinaire pour un concert Metal, IN FLAMES accompagné de TRIVIUM et GHOST. Je passe INSENSE et RISE TO REMAINS n’ayant pu les voir, puisque le concert débutait très tôt à 18h30, trop tôt…

En entrant dans la salle je m’aperçois que le public à répondu présent et que quelques « Guests » sont aussi dans la place, à savoir Raphaël Mercier (MASS HYSTERIA) et Stéphane Buriez (LOUDBLAST). C’est alors que GHOST monte sur scène avec une arrivée digne d’un film d’épouvante. Costumés de tunique noir à grande capuche et un chanteur en évêque squelettique, les musiciens de GHOST imposent à la salle une ambiance un peu particulière, sombre et épiscopale. Cette ambiance semble être relativement bien accueillie même si elle ne séduit pas entièrement le public. Le son sans être énorme, est clair et permet d’apprécier les mélodies de GHOST qui sans être un groupe de techniciens, a su se créer un univers particulier. Une prestation qui est tout à fait honnête pour une première partie et qui remplie parfaitement son rôle.

Vient alors TRIVIUM, réellement attendu par une grand partie des fans déjà conquis. Même si le combo américain va jouer pratiquement une heure, le temps défile trop vite, TRIVIUM offrant le meilleurs de ses morceaux. La température de la salle à véritablement grimpée d’un coup et l’ambiance en fait tout autant, en passant un cap. Le groupe qui est là pour promouvoir son nouvel album « In Waves », nous en offre la quintessence en nous offrant notamment le titre éponyme. Le public continue à se déchainer pour la satisfaction de Matt K. Heafy, qui ne cesse d’en demander toujours plus, pour faire de ce concert un moment inoubliable. Le groupe démontre toutes ses qualités et son expérience avec un set puissant et une grande précision dans l’interprétation Live. Tout est maitrisé, tout est planifié, ce qui démontre qu’il est et qu’il reste un fer de lance de la scène Metal.

Après 20 minutes d’entracte et quelques bières, le public se masse pour applaudir IN FLAMES qu’on avait pas revu à Paris depuis un moment (Décembre 2009 si mes souvenirs sont exacts). Le groupe enchaine les trois premiers morceaux de son nouvel album « Sounds Of A Playground Fading « , à savoir l’éponyme « Sounds Of A Playground Fading », « Deliver Us » et « All For Me ». Le groupe est d’emblée accueilli avec triomphe. Mais le groupe surprend par sa décontraction et la simplicité d’Anders Fridé, qui parle normalement au public comme à un vieil ami. L’Olympia renforce probablement cette proximité et non content d’offrir une prestation parfaite, le groupe installe une vraie relation pour ajouter un peu plus à la réussite de la soirée. IN FLAMES enchaine les titres pour offrir une vingtaine de morceaux tirés de ses différents albums comme pour raconter l’histoire du groupe, pour partager son évolution et en donner une image complète de ce qu’il est aujourd’hui.

Ce concert à l’Olympia fut une nouvelle fois un haut lieu du Metal à Paris, et les groupes auront mis toute leur passion pour offrir le meilleur d’eux mêmes afin d’offrir un très bon moment aux fans présents.

Setlist IN FLAMES:
1. Sounds of a Playground Fading
2. Deliver Us
3. All for Me
4. Trigger
5. Alias
6. Colony
7. Swim
8. The Hive
9. The Quiet Place
10. Where the Dead Ships Dwell
11. Fear Is the Weakness
12. Come Clarity
13. Ropes
14. Darker Times
15. Liberation
16. Only for the Weak
17. Delight and Angers
18. Cloud Connected
19. The Mirror’s Truth
20. Take This Life


xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

2 pensées sur “Live Report : IN FLAMES, TRIVIUM & GHOST à l’Olympia

  • Avatar
    30 novembre 2011 à 18 h 34 min
    Permalink

    j’crois qu’on était pas au même concert mec !
    et je ne pense pas non plus que les groupes l’ai vu du même oeil que toi , d’après ce que j’ai entendu ils se sont autant emmerdé que moi , enfin tant mieux pour toi si tu t’es amusé mais pour ma part c’était le pire concert de ma vie et je suis partie avant la fin ! bouh

    Répondre
  • Ping :IN FLAMES & TRIVIUM, l’Olympia en vidéo - TRexSound.com » TRexSound.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.