10 questions à Hervé de BLACK BOMB A

10 questions à Hervé de BLACK BOMB A pour la sortie de « Enemies Of The State ».

1/ Plus de 15 ans d’existence et toujours la même puissance et la même agressivité. Comment fait on pour garder la pêche après autant d’années ?

Hervé: Sans hésiter l’envie et le besoin de nous produire sur scène !!!

2/ Partagez vous le sentiment qu’il n’a jamais été aussi dur de pouvoir sortir un album Métal en France alors que le public est toujours aussi nombreux ?

Hervé: Il n a jamais été facile de sortir un album de métal en France mais c’est vrai que ça devient un vrai chemin de croix même pour les groupes en contrat artiste ou en licence, j’imagine bien que pour les groupes naissants ou sans contrat ça doit être un vrai casse tête financier et autre….

3/ At(h)ome a récemment créé le label de qualité « 100% indépendant » pour promouvoir le travail des producteurs qui ne sont rattachés à aucune major, est-ce une démarche également importante pour toi ?

Hervé: Bien sur, il est important que tout le monde sache qu’il n’y a pas que les majors qui sortent des disques et que, sans les labels indépendants, il y aurait encore moins d’albums métal qui sortiraient dans notre beau pays si rock’n roll !!!

4/ Un vinyle 45 tours a été sorti pour promouvoir « Enemies Of The State », est-ce une volonté particulière ou simplement une envie personnelle ?

Hervé: C’était une volonté de présenter dans un premier temps le nouveau line up du groupe avec un inédit et un ancien titre réenregistré pendant l’enregistrement du nouvel album. Ensuite nous n’avions pas joué sur scène depuis mars 2011 et attendre la sortie de « Enemies » en janvier 2012 pour refaire des concerts, c’est à dire presque un an c’était impossible pour nous !!

5/ « Enemies Of The State » reprend peut être encore plus d’influences passées ou tout du moins des rappels à ce qu’a été le groupe jusqu’à maintenant. Partages tu cette impression ?

Hervé: Je dirais que c est une synthèse de tout ce qu’on aime jouer chez BBA avec le petit plus qui fait que l’on évite de se répéter à chaque album..

6/ Comment s’est déroulé l’enregistrement ? Aviez vous une idée bien particulière de comment vous vouliez faire sonner ce nouvel album ou au contraire tout s’est fait naturellement au fur et à mesure ?

Hervé: Oui nous avions décidé de changer de méthode pour cet album, par le passé nous enregistrions chacun dans des studios différents par atelier et séparément. Pour « Enemies » nous nous sommes enfermés 1 mois et demi dans le même studio, nous avons gardé le maximum de prises basse/batterie live afin d’essayer de restituer au mieux l’univers scénique de BBA…ensuite tout s’est imbriqué naturellement…

7/ La différence d’intonation du duo Poun & Shaun est moins prononcée que précédemment avec Arno ou Djag, était-ce un choix où une simple coïncidence ? Peux tu d’ailleurs nous en dire un peu plus sur Shaun ?

Hervé: Il n’était pas question de prendre un chanteur « bis » une doublure de Djag ou Arno, nous avons surtout avant tout choisi un autre chanteur qui correspond à ce que BBA représente aujourd’hui, quelqu’un avec qui on s’entend bien et que nous trouvions déjà très professionnel avec son groupe écossais Drive by Audio… Après il est vrai que les tonalités sont plus similaires mais en écoutant l’album on peut se rendre compte que d’autres « voi(e)x » ont été explorées….
Sinon Shaun est écossais et c’est un « silly haggis » !!!!

8/ Le son de l’album est beaucoup plus brut que les précédents, était-ce pour renforcer l’agressivité où l’aspect instinctif qu’il dégage ?

Hervé: Les deux, moins de fioritures plus d’efficacité…

9/ Vous nous avez annoncé un nouveau clip, un nouveau site, du nouveau merchandising, alors où ça en est tout ça ?

Hervé: Alors pour le clip notre choix s est porté sur le titre Fear, nous l’avons tourné il y a 2 semaines avec l équipe de on’o’one dirigée par Michael Bernadat.

10/ Vous avez démarré une nouvelle tournée en commençant par 3 dates en Russie, peux tu nous en dire plus ? Pourquoi la Russie et comment ça s’est passé ?

Hervé: C’est le hasard du calendrier qui nous a amené en Russie avant la France, c est la 2ème fois que nous y allions et c’était toujours la même furie surtout à Moscou ou nous avons un beau noyau de fans, ensuite nous sommes allés à st Saint-Pétersbourg en bus c était très éprouvant mais inoubliable !!

Un dernier mot ?

Hervé: RDV à toutes et tous près de chez vous pour faire la fête sur scène avec nous !!!!
et bien sur soutenez la scène française et ses labels indépendants !!!

N’oubliez pas notre chronique disponible en cliquant ici.

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.