Chronique : SIDILARSEN – Chatterbox

Je me rappelle la première fois que j’ai entendu le titre « Comme on vibre », qui d’ailleurs débute ce nouvel album, je me suis dit « Oh punaise, là ça envoie du lourd ». Bon vous vous doutez bien que c’était pas « punaise » mais je vais pas commencer par mal écrire dès le début… Bref…

SIDILARSEN est de retour avec un cinquième album intitulé « Chatterbox » qui fait suite à « Machine Rouge » sorti en 2011. Et pour ceux qui seraient restés dans une grotte pendant la dernière dizaine d’années, le combo toulousain fait partie de la scène française qui mélange avec délice l’électronique et la tradition du Metal.

Dans ce nouvel album, SIDILARSEN ajoute encore plus de profondeur à ses compositions. On sent la créativité et le travail énorme au niveau des arrangements dès les premiers accords de cet excellent « Comme on vibre ». Un titre qui, pour moi, est probablement le meilleur de l’album et qui doit figurer sur la compilation virtuelle des meilleurs titres de la scène française.

La première partie de « Chatterbox » démontre tout le talent du groupe avec des riffs originaux et des arrangements subtils. On regrettera peut être que la deuxième partie de l’album s’engage dans une voie différente, avec moins d’impact et allant également vers des émotions plus sombres. La première partie étant véritablement plus percutante, plus directe. Cette différence donne une impression de scission, bien distincte au sein du même album. Mais c’est aussi ce qu’on peut attendre d’un groupe, qu’il prenne des risques, qu’il tente des choses nouvelles sans avoir besoin de se changer complètement. Et c’est bien là, la force de SIDILARSEN. La preuve qu’il faille reconnaître son talent à exprimer une large palette d’émotions, tout en sachant garder son caractère.

TRexSound Rating:

Le clip « Comme on vibre »:


xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.