KARRAS : Nouvel album, nouveau clip

KARRAS : Nouvel album, nouveau clip

Communiqué : C’est aujourd’hui que sort We Poison Their Young le second album de Karras ! Treize titres entre grindpunk-crust et death expédiés en vingt-et-une minutes. Un nouveau disque que la formation composée de Yann Heurtaux (Mass Hysteria), Etienne Sarthou (Deliverance, Freitot) et Diego Janson (Sickbag) accompagne d’un clip pour « Negative Life ». Après les 08 secondes de « Demons Got Rhythm » ou encore la quête sanglante de « Lutheran Blade », plongez cette fois dans la noirceur et le désespoir d’une âme tourmentée.  

We Poison Their Young est disponible via le label américain M-Theory Audio

« L’idée du clip était de remettre les paroles de la chanson au centre de l’attention. Tout au long de celui-ci, elles sont retranscrites par trois artistes tatoueurs (Romain Pareja, JD Mendoza et Angéline) de chez Hand in Glove Tattoo Shop à Paris, ainsi que par une calligraphe (Leeloo) et un tagueur du métro parisien (renommé Father Karras pour préserver son anonymat). Les scènes se déroulent toutes en espace clos, faisant ainsi le parallèle avec les séances d’exorcisme claustrophobes que le jeune Roland Doe subit tout au long de l’album. Elles montrent par les images et le texte toute la souffrance, le désespoir d’un adolescent empreint d’une vie noire et négative. « Negative life » est la dernière chanson de We Poison Their Young. L’espoir et la lumière ne le cloront donc pas. »
(Diego Janson, basse-chant)
 
Comme son nom l’indique, Karras est une ode à L’Exorciste et plus précisément à la vie et à la mort de son personnage culte : le Père Damien Karras. Tout aussi fascinant, sinistre et dynamique que le film à succès, l’univers de Karras se trouve aux frontières du punkcrust, du grindcore et de ce death metal direct et sans fioriture du début des années 90. Un mélange qui avait particulièrement impressionné lors de la sortie de None More Heretic (2020, Verycords), un premier album que le groupe s’est empressé de défendre sur scène (avec, notamment, un passage au Hellfest et au Sylak). Désormais, c’est à We Poison Their Young de prendre le relais et de perpétuer, de nouveau, l’héritage du Père Karras.

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.