Interview avec Valentin de INSOLVENCY

En travaillant avec Jim Pinder et Carl Bown (Bullet for My Valentine, While She Sleeps, As I Lay Dying, Trivium, Machine Head, Fightstar..), ainsi qu’en signant avec Send the Wood Music, INSOLVENCY avait mis la barre haute pour son premier album « Antagonism Of the Soul« . Il était donc important d’en savoir un peu plus sur le combo troyen. Et c’est Valentin, le guitariste chanteur du groupe, qui a bien voulu répondre à nos questions.

1/ Vous aviez sorti un EP en 2015 et vous revoilà avec un premier album, qu’est ce qui a changé entre temps ?

Valentin: Notre ambition a évolué ! A la sortie de notre EP autoproduit, nous nous sommes vite rendus compte des limites d’un enregistrement « maison ».

En parallèle nous avions également eu un plan pour une petite tournée en Russie, que nous avons finalement décliné pour préparer l’album. A cette époque on se posait beaucoup de questions sur les démarches à adopter pour pouvoir monter en puissance.

On a eu la chance d’avoir pu bénéficier des précieux conseils de Pierre Le Pape de Metled Space, qui est également Troyens. Il nous a conseillé à juste titre de se pencher sur un album à produire avec des pro, et de revenir ensuite sur la scène avec un projet entièrement pro.

La route a été longue et il reste encore du chemin à parcourir ^^

2/ Vous avez eu la chance de pouvoir travailler avec Jim Pinder et Carl Bown, comment s’est fait la rencontre, le travail sur le Mixage et le Mastering de l’album ?

Valentin: Une fois le projet défini, on a fait le choix du studio ensemble avec nos albums préférés en main : Bullet For My Valentine, While She Sleeps, As i Lay Dying, Trivium..
C’est ainsi que nous avons choisis de contacter le TreeHouse Studio et on a été agréablement surpris d’avoir eu une réponse positive pour notre projet.
Les guitares électriques, la basse et le chant ont été enregistrés dans notre home studio. Nous sommes allés là-bas enregistrer la batterie, les chants groupés et la guitare acoustique. On a eu la chance d’avoir à disposition la batterie de While She Sleeps qui enregistraient leur album You Are We.
Nous sommes restés 10 jours sur places et avons passé des supers moments en leur compagnie ! Ces gars ont une expérience énorme et un vrai savoir faire, on est super content d’avoir pu bosser avec eux !

3/ Avec deux chanteurs comment vous répartissez vous le travail ?

Valentin: On se réparti naturellement le chant en fonction du style de voix de chacun, suivant la musique, et les passages qu’on désire.
Pierre est plus à l’aise dans les graves, le growl, et moi plus dans les medium.

4/ Et d’ailleurs qui compose dans le groupe ? Quel est le process type d’écriture d’un nouveau titre ?

Valentin: C’est Pierre et moi qui amenons la plupart des structures, qu’on peaufine ensuite ensemble avec les gars.
Parfois on part juste d’un riff, une mélodie, une ligne de chant ou même une ligne de Piano, ensuite on brode autour de ces idées et la composition avance ainsi.
On s’échange régulièrement les structures sur Guitar Pro et sur un cloud pour être réactifs les uns avec les autres vu qu’on n’est pas forcément physiquement toujours ensemble ^^
Une fois l’ensemble des riffs et instrus validés, on fait des test de pré prod, enregistré par Bruno, qui nous permettent ensuite de poser le chant.
Les préprod permettent aussi parfois de revoir aussi des riffs et structure qu’on retravaille en cohésion avec le chant jusqu’à ce qu’on estime avoir donné le meilleur de nous, avec la validation par nous 4 avant validation définitive d’un titre.
Pour ce qui est des paroles, Pierre écrit la plupart des textes. Il a un cahier rempli de note, de phrase, il prend surtout le temps d’écouter la musique une fois posée afin d’apporter une thématique qui l’inspire.
On s’inspire beaucoup de l’actualité, du feeling de diverses situations qui existent dans ce monde !
Comme pour tout, on valide ensemble cette étape.

5/ Vous avez signé avec Send the Wood Music pour la sortie de cet album vous offrant une distribution nationale, comment s’est fait la rencontre ? Est-ce que ça vous décharge de tout une partie du travail ?

Valentin: A la base on pensait sortir l’album de notre coté sans label (les plateformes digitales le permettent) et c’est notre agent de presse Roger de Replica qui nous a conseillé de prendre contact avec Hadrien de Send The Wood Music.
Petite précision, la distribution physique devrait s’étendre à l’Europe, celle digitale (Itunes, Amazon, Spotify..) est mondiale par contre.
Cela nous décharge uniquement des uploads sur les plateformes et de ne pas se soucier de la logistique derrière tout cela. On reste maître de notre projet et travaillons d’une commune entente ! On apprécie par contre être conseillé et épaulé par le label ainsi que nos partenaires !

6/ Vous produisez un heavy avec pas mal d’influences Thrash, Metalcore et j’en passe… comment et d’où vous vient ce mélange ?

Valentin: On écoute chacun un type de metal différent, perso je suis fan de Trivium et de Metallica, Bruno est plus dans Heavy / Death Melo type : Arch Enemy, Children Of Bodom, Pierre lui est plus metalcore actuel et Mickael lui c’est plus Black Metal, Folk, Prog…
On aime aussi d’autres choses à coté comme certains morceaux de Pop actuel, du rock indé ou même du rap. On a nous-même une diversité dans le metal fortes au sein du groupe et je pense que celle-ci se fait ressentir car on fait en sorte que nos morceaux nous plaisent à tous.

Mais le critère principal où nous nous rejoignons tous, c’est la quête de la mélodie et de la brutalité et c’est vraiment ce qu’on veut faire ressortir.

7/ Avez-vous un objectif particulier avec cet album ?

Valentin: Cet album est le fruit de 2 grosses années de travail, de sacrifices et d’ambition.
C’est un peu notre premier bébé, et on espère que cet album sera bien accueilli par la presse et le public, pour ensuite être un tremplin pour les concerts / tournées qu’on espère réaliser, et continuer ainsi à faire évoluer le groupe.

Nous commençons les dates de concert à partir du 16 Février au Klub à Paris ! D’autres dates sont également annoncées pour Reims, Nancy, Troyes.
Le tout est disponible et mis à jour sur notre page facebook.

8/ Désormais il est quasi impossible de ne pas passez par la case vidéo, est-ce que ça complexifie la progression pour un groupe qui « débute » ? Vous en avez déjà publié deux, en avez-vous encore de prévu ?

Valentin: Effectivement cela représente un coût, mais comme tu le soulignes, un bon visu (en plus de tout ce qu’il faut de bon) est désormais indispensable pour espérer se démarquer.
On avait déjà mis le paquet sur l’enregistrement et la pochette alors on n’allait pas faire les choses a moitié sur les vidéos !
On a donc pris contact avec Igor Omodei, qui a fait de superbes réalisations pour Betraying The Martyrs, Dagoba, et même son propre groupe Uneven Structure !
On voulait avoir un rendu de même qualité !
Et effectivement on prépare un troisième clip qui sera tourné sur le titre éponyme de l’album « Antagonisme Of The Soul »

9/ Si tu avais un rêve à réaliser avec le groupe, lequel ça serait ?

Valentin: Notre rêve est assez simple : pouvoir vivre de la musique et de faire notre passion notre vie quotidienne.

10/ Un message à faire passer ?

Valentin: Merci pour l’interview, merci à tous ceux qui nous suivent et qui nous encouragent depuis le début ou qui rejoignent notre aventure en cours de route, c’est grâce à vous que notre rêve se rapproche un peu plus de la réalité chaque jour.

 



xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.