Live Report : GUNS N’ ROSES au Stade de France

Retour sur le concert de GUNS N’ ROSES au Stade de France, le Vendredi 7 Juillet 2017.

Certaines choses ne changeront jamais: Axl court toujours partout, il se déhanche, et se change sans arrêt, pendant ce temps là Slash fait chanter sa Gibson divinement bien…

Le matin je recevais un email de la plateforme ayant vendu les billets annonçant: Le Groupe jouera de 20h à 23h30. J’ai failli rire… Souvenir de 2006 ou même 2012, le concert avait démarré vers 23h, pour se finir tard dans la nuit (plus de métro, plus de Taxi, pas de Uber -> va falloir marcher). Bref je ne suis clairement pas pressé !

C’est en compagnie d’un vétéran du concert de 1992 à l’hippodrome de Vincennes que je vais assister au concert: “C’était 120 francs la place, ça me paraissait une fortune à l’époque !”.

20h nous pénétrons dans le stade, nous descendons les marches tranquillement, 20h09 ça démarre ! Choc ! Stupeur ! D’autres choses changent on dirait ! Ca démarre à l’heure !

Il faudra attendre 3 chansons (It’s so easy, Mr. Brownstone, et Chinese Democracy) avant d’avoir la fameuse Welcome to the Jungle. Le public se chauffe (le son commence à être meilleur), peut être un peu trop chaud car à peine la chanson terminée, Axl prend la parole pour dire que nous sommes là pour prendre du plaisir, donc il faudrait que tout le monde recule de 3 pas en arrière, car les gens de devant souffrent. Voilà qu’Axl est soucieux du bien être de son public, sympa !

Deux chansons plus tard sur Better, il interrompt presque la chanson pour interpeller un agent de sécurité “Hey security ! Hey security !”. Il expliquera à la fin de la chanson “We love everyone one, but use you common sense when it’s about a five year old little girl”. Axl est vraiment prévenant.

Rocket Queen met le feu, avec une version à rallonge où Slash nous sort sa fameuse Talk Box. On enchaine sur You Could be Mine qui continue de chauffer le public.

Puis petit break pour Axl puisque ce sera Duff McKagan qui chantera sur New Rose, une reprise de The Damned. Axl a bien de nouveau changé de tenue 🙂

Slash nous sort sa guitare double manche sur Civil War, puis meilleur moment pour moi lorsqu’ils interprètent Coma ma chanson préférée du groupe.

Slash nous fera sa reprise de la musique du film Le parrain, juste avant de déclencher l’hystérie sur Sweet Child of Mine, clairement la chanson préférée du public qui la reprendra en coeur.

Axl nous sort le piano, November Rain, grand moment aussi.

Le soleil s’est couché pendant cette dernière chanson comme un symbole, nous voilà enfin dans une ambiance qui colle beaucoup plus à ce groupe, dans la douceur dans la nuit.

En hommage à Chris Cornell (même s’ils ne diront pas un mot), ils interprètent Black Hole Sun de Soundgarden, le vétéran qui m’accompagne me dit qu’à l’époque en 1992, c’était Soundgarden qui faisait la 1ere partie des Guns à Vincennes. Axl regarde beaucoup le ciel, on sent beaucoup de respect et de recueil pendant cette reprise largement chantée par le public.

Only Women Bleed d’Alice Cooper en introduction de Knockin on Heaven’s Door les titres s’enchaînent, on en a pour notre argent.

Au passage le son s’est amélioré et les 5 écrans géants du Stade de France nous permettent d’avoir beaucoup de gros plans pour apprécier la technique de Slash, toujours aussi doué avec sa Gibson, l’âge n’a pas d’effet sur sa technique.

Le public se chauffe sur Night Train. Les titres s’enchaînent les solos aussi. C’est vraiment un groupe qui fait la part belle aux guitaristes, les amateurs comme moi apprécieront.

Patience interprétée dans la nuit du Stade de France, est assez largement reprise par le public, c’est (presque) intimiste.

Il commence à faire tard, l’email avait il dit vrai ?

Whole Lotta Rose d’AC/DC est reprise magnifiquement. Don’t Cry fera frissonner ses dames. Une dernière reprise (musclée!) de The Seeker des Who, puis c’est l’apothéose sur Paradise City.

Il est 23h15 oui on en a eu pour notre argent, plus de 3 heures de concert sans aucune interruption… chapeau… merci messieurs (et madame Melissa Reese).

OlivDuff(McKagan)

 

Guns N’ Roses Setlist Stade de France, Saint-Denis, France 2017, Not in This Lifetime

 

Laisser un commentaire