Chronique : MASS HYSTERIA – MATIERE NOIRE

C’est dans quelques jours que va sortir le nouvel album de MASS HYSTERIA intitulé « Matière Noire », le moment idéal pour en faire la chronique, n’est-ce pas ? 🙂
Ce nouvel opus qui fait suite à « L’Armée des Ombres » sorti en 2012 et « Failles » en 2009. Ces deux albums doivent être mentionnés avant même de commencer à décrire « Matière Noire ». En effet, ces trois albums pourraient presque être « sonner » comme une trilogie tant on sent l’évolution voir même la renaissance du groupe depuis « Failles ».

« Matière Noire » est composé de 11 titres dont la production à une nouvelle fois été confiée à Fred Duquesne qui a depuis rejoint le groupe en tant que guitariste suite au départ de Nicolas Sarrouy en décembre 2014. A l’heure où j’écris ces lignes aucun extrait, ni aucun avis n’avait encore transpiré sur ce nouvel album, ce qui réservait la pleine surprise à la première écoute (ndlr : Juste avant la publication de la chronique, un premier extrait a été diffusé et disponible ci-dessous :)).

A la première écoute, on en retient forcément la qualité de la production, massive et fine, pleine de détails et d’arrangements. Les influences Rock du groupe sont toujours aussi présentes avec toujours ce subtil mélange d’électronique. Le break du titre « Matière Noire » est d’ailleurs digne d’un des meilleurs albums de DONWSET avec un énorme groove mid tempo. Alors qu’on retrouve les samples typiques du groupe sur des titres comme « Vae soli ! » ou encore « Vector equilibrium ». Des samples qui se rapprochent désormais beaucoup plus d’un univers cinématographique, plantant un vrai décor plus qu’une simple boucle ou nappe de son, sont mieux mis en valeur et encore plus recherchés.

Les parties guitares évoluent aussi avec des riffs parfois plus complexes, plus travaillés, on aura même le droit à des solos sur le titre « Vector equilibrium ». La puissance dégagée est parfaitement soulignée avec cette production plus Metal que Rock, donnant du groove à chaque coup de médiator.

Le basse, batterie est quant à lui toujours aussi efficace. Ca frappe fort, c’est ultra puissant, ça colle une claque à chaque reprise, chaque pêche de Raphaël à la batterie est un véritable coup de marteau et pas n’importe lequel ! Celui de Thor frappant le bouclier Cap’tain America.

Toujours avec des textes accrocheurs, Mouss est aussi de retour avec sa passion et sa hargne qu’on apprécie toujours autant. Cette efficacité est à nouveau au rendez-vous et le frontman semble toujours aussi engagé et aussi volontaire à s’exprimer sur ce qu’il aime ou ce qu’il déteste. Cette franchise fait une nouvelle fois partie de la recette de ce nouvel opus.

Même si ces 11 nouveaux titres vont vous accrocher dès la première écoute, il vous en faudra tout de même beaucoup pour en apprécier les différentes subtilités que possède ce nouvel album « Matière Noire ». L’évolution est une nouvelle fois indéniable, les titres sont toujours aussi accrocheurs et rythmés mais la finesse des arrangements, la richesse des ambiances font monter d’un cran la qualité de ce nouvel opus. Et j’espère qu’après avoir écouté ce nouvel album vous serez prêts pour un « Wall of Death » !

TRexSound Rating: 4.5 out of 5 stars

Mass-Hysteria-Matiere-NoireTrack Listing:

Chiens de la casse
Vae soli !
Vector equilibrium
Notre complot
L’espérance et le refus
Tout est poison
L’enfer des dieux
À bout de souffle
Matière noire
Plus que du metal
Mère d’Iroise

Extrait:


Pour en savoir plus:
https://www.facebook.com/masshysteriaofficiel
xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.