STENGAH annonce son nouvel album « Soma Sema » et en dévoile un extrait en vidéo

STENGAH annonce son nouvel album « Soma Sema » et en dévoile un extrait en vidéo

Communiqué: STENGAH annonce son premier album « SOMA SEMA » et qui sortira le 18 mars 2022 Via Mascot Records / Mascot Label Group.

« He and the Sea » est un titre inspiré du livre pour enfant « La Mer et Lui“ de Henri Meunier & Régis Lejonc. Le morceau parle du deuil d’un voyage achevé et du commencement d’un autre, représentation des différentes étapes de la vie. On y évoque le défi permanent de trouver une raison d’exister pleinement, de passer à travers les épreuves émotionnelles de la vie, et de conserver en soi une mémoire précieuse, porteuse d’une existence infinie. Relié aux deux vidéos précédentes du groupe, ce clip nous projette dans la tête du personnage de « At the Behest of Origins », explorant les méandres de son esprit où se confrontent amour, colère, curiosité et harmonie.

Dans ce monde en plein chaos, la découverte de musiques exaltantes est plus vitale que jamais. L’arrivée de ce groupe non conformiste ne pouvait pas mieux tomber. En effet le quintet a passé ses dernières années à évoluer et se doter des riffs les plus viscéraux et novateurs qu’on ait pu entendre.

Fondé par le batteur Eliott Williame en 2013, Stengah est guidé par l’esprit novateur du Heavy et l’ambition de l’emmener encore plus loin. Après des années de travail, de recul et une méticuleuse attention portée à tous les détails du projet, le quintet Lillois – complété du bassiste Benoit Creteur, des guitaristes Maxime Delassus et Alex Orta, ainsi que du charismatique frontman Nicolas Queste – a affiné son répertoire à la pointe de la perfection. De la silhouette musclée et fun du post-djent jusqu’au monde écorché d’un post-metal spectaculaire, ces jeunes virtuoses se sculptent une identité musicale unique qui aspire à illuminer et brutaliser conjointement.

Depuis le chaos écrasant de l’intro “Weavering“, l’embardée vers l’errance et le groove torturé de “Swoon“ jusqu’à la machine infernale sludge de “Blank Masses Inheritance“, “SOMA SEMA“ crépite avec l’électricité immanquable d’un groupe qui s’investit et tourne à plein régime. Garant d’une sauvagerie qui se déverse sur les headbangers, tout en laissant circuler une signature plus progressive pour les auditeurs les plus exigeants, l’album crée en permanence des connexions ; des riffs obsédants aux crochets insidieux qui vous transpercent le corps et l’esprit.

Above Inhumanity est un songe lugubre. Un esprit abandonné à la folie, dont la vision et la sagesse sont réduites à ses plus simples peurs, se débattant avec son côté le plus obscur. La vidéo raconte l’histoire d’une jeune fille hantée par la représentation infantile d’un fantôme, d’elle-même dans une dimension parallèle. « C’est une histoire onirique ou les royaumes spirituels et physiques fusionnent“.

At the Behest of Origins développe la confrontation entre la solitude et l’amitié au travers d’une conversation imaginaire : « Cela parle de tous ces bagages toxiques qu’on traîne du passé, et dont il faut s’affranchir, se débarrasser d’une période révolue et s’extraire des courants contraires de la vie“

La video « At the Behest of Origins » est de nouveau une séduisante expérience cinématographique, durant laquelle on suit le réveil d’un homme échoué sur une plage. Le spectateur observe une “conversation” avec son double intérieur, une femme aux vêtements bariolés. Ils s’échangent des messages énigmatiques et dialoguent dans un langage mystérieux qu’on retrouve dans le poème connexe à la chanson et exposé sur le site du groupe.

“Notre musique parle de se (re)connecter avec soi-même” explique le groupe. “C’est un regard sur l’humain, ses peurs, ses croyances et ses différentes philosophies ; comment ces choses ont parfois le pouvoir de le guider, et parfois celui de l’aveugler. Cela pose une question sans jugement sur l’étrangeté irrationnelle du comportement social et émotionnel de chacun. Le “pouvoir de croire” que nous évoquons, est celui de savoir imaginer, créer, être éveillé et conscient de l’être.”

Le premier album Stengah est porté par les feux de la perfection mais sa musique est avant tout celle d’un groupe profondément humain prêt à tout donner sur scène où il compte briller tout autant. Alors, avec ce subtil équilibre entre les arcanes de la polyrythmie et des atmosphères sidérantes, nul doute que ces français obtiendront rapidement le statut de killers live.

Tournée française à venir

18 Mar – Le Confort Moderne, Poitiers, FRANCE
19 Mar – Le 109, Montluçon, FRANCE
23 Mar – L’Aéronef, Lille, FRANCE
29 Mar – Le Petit Bain, Paris, FRANCE
01 Apr – Le Connexion, Toulouse, FRANCE
09 Apr – La Laiterie, Strasbourg, FRANCE
16 Apr – Les Cuizines, Chelles, FRANCE
19 Apr – Rock School Barbey, Bordeaux, FRANCE
20 Apr – L’Ėtage, Rennes, FRANCE

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.