Interview de WELCOME-X pour la sortie de « Volume 2 »

WELCOME-X le projet Metal de Phil Bussonnet (bassiste de Magma depuis 1996) et Sam Kün. Le groupe vient de sortir un second album tout simplement intitulé « Volume 2« . Nous avions déjà rencontré le groupe pour la sortie du premier opus en 2019, interview à voir en vidéo à cette adresse. Il nous semblait donc tout à fait logique d’en savoir un peu plus sur ce « Volume 2 » et de poser quelques questions à Phil. Interview…

Qu’attendiez-vous du Volume 1 sorti en 2019 et quel autre type de retour avez-vous reçu qui vous ont plutôt étonnés ?

Phil: En fait, ce 1er album correspondait au besoin – après les années 2017 et 2018 consacrées à l’écriture de la musique et des textes ainsi qu’à la formation du groupe – d’abord de fixer le travail accompli et aussi d’affirmer concrètement l’existence de Welcome-X. Par la suite, l’accueil enthousiaste du public et de divers médias nous a tout de même un peu (et agréablement) surpris, et a été très gratifiant pour le groupe.

Welcome-X est présenté comme un groupe Metal mais dans le son de ce « Volume2 » j’ai plutôt l’impression que ça n’est pas aussi simple que ça non ?

Nous ne cherchons pas spécialement à nous rattacher à un courant stylistique en particulier. Nos influences – tout en restant globalement Metal – sont très larges et variées et ressortent sans doute plus ou moins dans les compos. La musique proposée par Welcome-X est simplement celle qui nous est inspirée aujourd’hui, nous suivons nos intuitions.

Quand on s’était vu pour la sortie du « Volume 1 », vous nous aviez dit que certains morceaux étaient déjà prêts pour une autre production. Est-ce les titres qui figurent sur ce nouvel opus ?

Oui, c’est le cas pour la plupart des titres du Vol. 2 (hormis « Thylacine blues » et « 32Ge »)

Les textes étant toujours assez sombres comme l’époque actuelle… Est-ce pour coller aux ambiances dégagées lors de la composition ou tout autre chose ?

En effet, les textes sont une espèce de chronique de ce monde auquel nous appartenons . Les ambiances musicales sont d’ailleurs sans doute aussi en relation avec notre ressenti des temps que nous vivons. Certaines d’entre elles me paraissent toutefois plutôt lumineuses , comme « Everesting light » par exemple, voire même simplement jubilatoires comme « Inevitable Collapse » .

Comment avez-vous travaillé avec les contraintes de la dernière année ? Est-ce que ça a changé certains de vos plans, et de line up avec le changement de batteur…

Julien s’est vraiment investi à fond avec nous, ce changement de batteur s’est d’ailleurs surtout imposé au regard des disponibilités d’agenda et aussi géographiques avant que ces contraintes n’apparaissent et ne nous immobilisent massivement.

Il y pas mal d’influences qui viennent se mélanger dans ce nouveau volume, alors même si tout semble arriver naturellement, n’y a-t-il pas parfois des choix à faire ou des parties à écarter ?

Si bien sûr, au cours de la phase d’écriture et de maquettage, de nombreuses pistes sont explorées, et parfois des phases entières peuvent être abandonnées .

Cette notion de volume, de graphisme qui évolue, est-ce une volonté d’inscrire ces albums comme les chapitres de quelque chose de plus important ?

Peut-être un peu, mais c’est avant tout pour signifier la relation étroite entre l’éponyme et le Vol. 2. Bien qu’enregistrés à deux ans d’intervalle, ils ont été composés dans le même élan et sont issus d’une racine commune, ils forment donc un ensemble indissociable, une sorte de suite. Quant au graphisme, comme pour le premier, notre ami Paul Naassan l’a réalisé entièrement, ce qui renforce encore la cohésion des deux albums.

La vidéo est partout pour tous les styles musicaux mais vous ne semblaient pas y être aussi attachés que d’autres. Avez-vous quelque chose de prévu ou est-ce définitivement une illustration que vous ne souhaitez pas utiliser ?

Jusque-là, nous nous sommes en effet surtout concentré sur la musique et il est vrai que la vidéo n’a pas particulièrement fait partie de nos préoccupations principales. Ceci dit, nous restons ouverts à toute proposition dans ce domaine .

Est-ce que l’objectif désormais, c’est de reprendre la route et de retrouver la scène au plus vite ?

Evidemment, la scène est ce à quoi nous aspirons finalement. Malheureusement, dans le contexte actuel, les perspectives semblent encore très floues….

Un dernier mot pour la fin ?

Bienvenue à Tous dans l’exploration de ces nouveaux territoires et bienvenue à l’inconnu .
Welcome-X


xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.