Chronique : CHRONUS – Idols

Il est toujours assez rare de tomber sur un album qu’on attendait pas et d’en être surpris par sa qualité et l’emprise de ses titres. Et encore plus lorsque ça n’est pas forcément dans un style dont on est le plus fan. Et bien c’est ce qui vient de m’arriver avec l’album « Idols » de CHRONUS.

Sorti fin avril sur le label français Listenable Records, j’en ai reçu un lien pour en faire l’écoute comme souvent pour bon nombre d’artistes. Mais généralement, on a toujours un avant goût via un concert, une précédente production, un EP ou autres, qui permet toujours un peu de savoir à quoi s’attendre mais là, rien, la vraie surprise. Séduit, j’en achète une copie sur CD pour mieux l’apprécier encore. Je suis fan…

Alors ce Rock, aux influences et envolées plus heavy, et ces riffs qui flirtent parfois avec des intonations du monde du Metal, sont prenants, sensibles et bourrés de groove. Et là on peut tout aussi bien dire chapeau au groupe, qu’au label pour nous avoir déniché cette perle en provenance de Suède.

Même si la distorsion est légère et que la voix est mélodique, les ambiances sont souvent sombres comme peu l’être un GHOST dont on retrouve le savant mélange de différentes influences, mais aussi les mélodies qui s’entremêlent et qu’on pourrait retrouver du côté d’un MASTODON lorsque celui-ci s’envole vers des terres moins metal.

« Idols » est composé de 10 morceaux qui ont tous la même qualité, la même force pour capter nos oreilles et notre attention. Mais la force de CHRONUS c’est aussi d’avoir su composer des titres variés et qui même si l’ensemble est très cohérent, réservent bien des surprises. Et notamment lorsque le groupe se lance dans une instrumentale d’un peu plus d’un minute mais qui colle tellement bien avec l’ambiance générale de cet album.

Les arrangements sont subtils comme les mélodies de guitares ou encore comme les lignes de chants recherchées et uniques. Les titres sont d’une efficacité redoutable comme l’aspect tranchant de « Pharos« , qui permet de hocher la tête sans retenue et de se laisser aller au moment de son refrain accrocheur.

C’est donc maintenant avec impatience qu’il va falloir attendre la venue du groupe en France pour des concerts qui ne seront à ne pas rater !
On espère vous en dire plus très vite.

TRexSound Rating: 5 out of 5 stars

Track Listing:

1 Mountains Of Madness 3:24
2 Heavy Is The Crown 4:02
3 Sheperd 4:24
4 My Heart Is Longing For You 3:34
5 Ghost 3:32
6 Sun 1:17
7 Pharos 4:21
8 Black Water 3:10
9 Memories 4:18
10 Idols 3:34

Line Up:

The Baron – Chant & Guitare
Svante Furevi – Guitar
Oliver Delander – basse
Adam Kapusta – Batterie

Extraits:



Plus d’infos:

https://www.facebook.com/chronusband

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Une réflexion sur “Chronique : CHRONUS – Idols

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.