Interview avec Don Foose de ONE LIFE ALL-IN pour la sortie du nouveau EP « Letter of Forgiveness »

En 1994, je découvrais THE SPUDMONSTERS et son incroyable frontman Don Foose. Une vraie claque… Aujourd’hui Don fait partie du groupe lyonnais ONE LIFE ALL-IN emmené par deux membres de Seekers Of The Truth, Clem et Franco, et accompagné à la batterie par Kevin Foley (Abbath, Benighted). Pour la sortie du second EP « Letter of Forgiveness », j’ai voulu en savoir un peu plus et j’ai eu la chance de pouvoir poser quelques questions à Don.

Salut Don, bien entendu, la première question concerne la situation, comment la vis-tu ?

Je pense que par « situation » tu veux dire la situation de pandémie. Je vis comme n’importe quel autre jour, très libre. Je ne vis pas dans la peur. J’ai profité de l’occasion pour écrire beaucoup de paroles et travailler sur de nouvelles choses pour One Life All-In.

On commence à entendre / lire que les concerts seraient interdits pendant des mois… Quel pourrait être l’impact pour les artistes ?

Les artistes qui dépendent des tournées seront gravement touchés pendant cette période. Nous avions des concerts et nous devions enregistrer une nouvelle vidéo ce mois-ci, mais à cause de COVID19, nous avons dû annuler. Certains groupes dépendent à 100% des tournées pour leurs revenus, mais je pense que ça va disparaître prochainement.

Pour revenir à ONE LIFE ALL-IN, qu’est-ce qui t’as convaincu d’accepter la proposition de Franco il y a quelques années ?

Franco m’avait envoyé 6 chansons que lui et Clem avaient enregistré et j’en ai vraiment aimé l’énergie et je l’ai vu comme une opportunité de sortir « des sentiers battus » en tant que chanteur et de rompre avec le moule « Hardcore Standard ». De plus, je connaissais Franco depuis un moment donc c’était une belle proposition d’enregistrer avec des amis et de s’amuser à le faire.

Le nom du groupe est lié à l’expression « Carpe diem », sorte de « profiter de chaque instant », non ?

Oui, à l’origine, Franco a suggéré One Life One Chance mais H2O avait déjà utilisé ce titre et Toby Morse l’utilise pour son podcast, nous l’avons donc changé en One Life All-In. Cela signifie que nous vivons chaque instant de notre vie au maximum et que nous ne laissons aucune opportunité derrière nous.

Est-ce aussi lié à ton style de vie et à tout ce que tu fais en tant que coach personnel ou auteur ?

Oui, j’ai écrit mon livre, Raw Life en 2015 sur les aliments crus et végétaliens, le jeûne des jus, les superaliments et le bien-être général. Je l’ai écrit pour aider les autres et encourager les gens à s’investir à 100% dans leur santé et leur vie. Je forme également des personnes en fitness et je m’entraîne selon le même standard. La vie est trop courte pour être gaspillée. Il y a tant à voir, tant à faire et tant à accomplir. J’encourage toujours les autres, comme moi-même, à vivre comme un nomade et à poursuivre ses rêves !

Après le premier EP, l’objectif était d’enregistrer un album complet, alors pourquoi un autre EP ?

Nous étions très contents de ce que nous écrivions et avons décidé qu’il était temps de retourner en studio pour sortir quelque chose de nouveau. Nous n’avons ressenti aucune pression pour produire un album complet, nous avons donc publié ce que nous avions terminé. Le nouvel EP vient de sortir et nous avons déjà écrit 7 nouvelles chansons et nous continuons à en écrire plus. La prochaine fois sera certainement pour un album.

Dans cet EP, vous avez une reprise de The Cult, ce qui est vraiment surprenant en termes de style, compte tenu du background que vous avez tous dans le groupe, pourquoi ce choix ?

J’ai été inspiré pour le faire. J’adore la voix d’Ian Astbuy et je pensais que nous pourrions traduire cette chanson dans notre style et en faire la nôtre. Nous sommes vraiment très satisfaits de comment ça sonne. Tout le monde dans le groupe a des influences musicales variées et aucun d’entre nous n’est marié à un genre.

Mais en même temps, cet EP est peut-être un peu moins Hardcore que le précédent, ou du moins plus surprenant, était-ce quelque chose de prévu ?

Nous avons écrit cet album sans réelles intentions. C’est le quatorzième album que je n’ai jamais sorti et c’est génial de travailler avec Clem, Franco et Kevin parce que nous laissons les chansons telles qu’elles sont et nous n’essayons pas de sonner comme quoi que ce soit. Si j’ai envie de chanter avec une voix grave comme Mike Patton (Faith No More) ou d’utiliser mon registre supérieur comme Bruce Dickinson (Iron Maiden), je le fais sans crainte d’être jugé. Nous faisons cela depuis trop longtemps pour nous soucier de ce que les gens pensent. Nous écrivons des chansons qui nous font du bien et si elles font que les autres se sentent bien, c’est génial !

Comment vous êtes-vous organisés pour l’enregistrement de cet EP ?

Les gars m’envoient des chansons via Internet et j’écris des paroles et je mets des voix dans mon home studio. J’envoie mes idées et je leur demande parfois de changer deux ou trois choses afin que nous puissions nous mettre d’accord sur un produit fini. Quand les chansons sonnent comme on le souhaite, je m’envole pour la France pour enregistrer dans le même studio qu’eux (Convulsound Studio) à Lyon.

Ce nouvel EP s’intitule « Letter Of Forgiveness » (Lettre de pardon), pourrais-tu nous expliquer quel genre de pardon tu recherches ?

J’ai fait beaucoup d’erreurs dans ma vie. Parfois, j’ai offensé des gens ou j’ai été malhonnête. J’étais un peu un « joueur » avec les dames et quand je reviens sur mon passé, j’ai des regrets et une sincère tristesse à ce sujet. Écrire sur mes difficultés dans la vie et mes regrets a été thérapeutique pour faire de moi une meilleure personne et un rappel que je ne veux plus être cette personne.

Quel est le plan maintenant ? Une tournée pourrait être difficile à organiser avec les contraintes actuelles…

Le plan est de continuer à écrire et d’attendre que le feu vert pour voyager à nouveau. Le monde entier a été grandement affecté par cette pandémie et nous comprenons que les choses ne seront probablement plus jamais les mêmes. Lorsque le 11 septembre est arrivé en Amérique, tout le monde pensait que nous ne retournerions jamais à la « vie telle que nous la connaissions » MAIS nous avons appris et nous sommes passés à autre chose. Je pense que la même chose va se produire avec ça.

As-tu un sujet ou quelque chose en particulier à dire que j’aurais oublié de mentionner ?

Non, je voudrais juste demander à quiconque qui a l’esprit ouvert, d’écouter notre nouveau EP « Letter Of Forgiveness ». Ce n’est pas votre album habituel de hardcore, mais il est chargé d’énergie, d’optimisme, de diversité et avec l’attitude « dans ta face » SANS compromettre nos racines hardcore !

Un dernier mot pour vos fans ?

Merci pour cette interview ! Nous te remercions de nous avoir permis de te parler ainsi qu’à tes lecteurs ! Nous remercions également tous ceux qui ont acheté notre musique, notre marchandising ou qui viennent à nos concerts ! Nous ne sommes rien sans vous ! Peace !

 

Plus d’infos: https://www.facebook.com/onelifeallin/

 


xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.