Live Report : MASS HYSTERIA au Zénith (Paris – Parc de la Villette)

MASS HYSTERIA avait-il besoin de prouver qu’il est dans le peloton de tête de de la scène française ? Non pas vraiment, car il l’est déjà depuis tellement longtemps… mais avec ce Zénith au Parc de la Villette, c’est encore un cap de franchi !

Il est 20h00 en ce Vendredi 6 décembre lorsque j’arrive au Zénith. Malgré les grèves depuis hier, le transport dans Paris c’est plutôt bien passé contrairement à certains qui ont pas mal galéré pour rejoindre la salle. Petite pensée pour eux en arrivant sur place. Mouss aura d’ailleurs à coeur de le souligner, ce soir c’est vraiment une foule de furieux qui est là dans la salle. Une foule d’amateurs de musique, qui se vit Live.

J’aime toujours retrouver MASS HYSTERIA en Live et je ne compte plus les concerts que nous avons passé ensemble depuis ce fameux jour ou j’ai découvert le groupe aux Eurockéennes de Belfort en 1997. 22 ans à suivre le groupe à droite à gauche, mais pour toujours retrouver le même plaisir. Alors oui, j’ai failli perdre le groupe de vue lors de leur période sombre, mais j’y suis vite revenu. Mais ce sera peut être l’objet d’un article un peu plus détaillé sur cette histoire commune… qui sait…

A 20h20 c’est HANGMAN’S CHAIR qui monte sur scène. C’est carré, ultra en place et on voit combien le groupe maitrise son sujet et la scène. Le groupe est encouragé et applaudi entre chaque titre. Mais je dois bien avouer que ça n’est pas trop ma tasse de thé. Malgré le professionnalisme du groupe et toutes ses qualités, la profondeur cette musique lourde et sombre ne me touche pas vraiment. Le moment idéal pour aller chercher une bière et éviter la queue habituelle…

Et c’est à 21h30 que MASS HYSTERIA fait tomber le rideau qui le sépare du public. Un public qui est bien nombreux même si le concert n’est pas complet. On aurait pu avoir peur que beaucoup plus de monde choisisse de ne pas venir avec les problèmes de transports mais les furieux sont bel et bien là. Et ça démarre fort avec des titres percutants qui enflamment toute la fosse en quelques accords. « Reprendre mes esprits« , « Vae soli !« , « Notre complot » et « Une somme de détails » pour mettre tout le monde d’accord. Ce soir ça sera des tartes pour tout le monde.

La scène est spécialement décorée pour l’occasion. Un gros « M H » au plafond qui entoure le symbole du « Maniacs Tour« . Dans le fond de scène, les visages de « Contraddiction » et le nouveau logo du groupe. Mais ce soir, il y a en plus le grand déballage de lumières et d’effets spéciaux. Ca brille de partout, ça flash au rythme des titres et des flammes sont soufflées en fond scène. Le feu se propage même sur le devant de la scène au grès des ambiances. Le spectacle est vraiment impressionnant. Chapeau à l’équipe qui a su concevoir ce spectacle impressionnant.

MASS HYSTERIA jouera également 5 titres sélectionnés par les fans dont « Vector equilibrium » ou encore « Même si j’explose« . Car depuis quelques semaines les fans pouvaient exprimer leur préférences via les réseaux pour se donner l’occasion d’entendre certains titres différents en Live.

Les titres et le temps défile à tout de vitesse. Déjà une heure de passée et c’est comme si le concert venait de démarrer. La salle est conquise par le spectacle et la qualité, une nouvelle fois, que le groupe démontre sur scène. Le groupe enchaine des morceaux de « Maniacs » son dernier album avec fureur « Se brûler sûrement« , « Nerf de bœuf« , « Derrière la foudre » et on arrive à l’incontournable « P4« . Mouss se dirige vers le milieu de la fosse et c’est parti pour l’un des plus gros Circle Pit que j’ai pu voir dans le Zénith de Paris. Même SLAYER à la grand époque de « South of Heaven » n’y est jamais parvenu ! Les fans sont à blocs ! Tout le monde passe un super moment et dans les gradins la foule se lève et bouge aussi au rythme qu’impose MASS HYSTERIA. Toujours pour revenir à ses débuts le groupe enchaine les très efficaces « Contraddiction » et « Aimable à souhait » avant d’enchainer sur « L’enfer des dieux » en hommage à ceux parti trop tôt. Un morceau qui depuis novembre 2015 a pris une toute autre dimension, malheureusement…

Mais tout le monde est là pour positiver et passer un bon moment. MASS HYSTERIA va terminer cette première partie avec « Chiens de la casse » qui met toujours une énorme patate à tout le public qui semble vraiment encore plein d’énergie alors que le concert dure depuis 1h30 ! Le groupe se retire ensuite pour quelques minutes de pause avant d’entamer les rappels.

Et pour ça, MASS HYSTERIA a recourt à des titres que l’on peut considérer comme des classiques de sa discographie « Arômes complexes« , « Knowledge Is Power« , « Donnez-vous la peine » et « Furia« . C’est intense, dansant, ça appelle les fans à se démener une dernière fois comme le groupe l’a également fait sur scène tout au long de ces 100 minutes de show. Tout le monde s’est donné à fond, sans retenue, offrant une nouvelle fois le meilleur de ce que le groupe peut fournir à chacun de ses concerts.

Cette date exceptionnelle au Zénith de Paris, a tenu toutes ses promesses. On en gardera des images, des sons, des émotions, mais avant tout des souvenirs pour plusieurs années. Ceux qui étaient là ce soir, ont vraiment assisté a une soirée unique.

 

Mass Hysteria Setlist Le Zénith, Paris, France 2019

 
xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.