Live Report : MACHINE HEAD au Trianon (Paris) – 30 Octobre

MACHINE HEAD avait pris ses quartiers à Paris pour deux jours au Trianon. Le premier jour a été couvert par Flavien dont le Report ultra détaillé, comme toujours, ne saurait tarder. Mais en ce Mercredi soir, c’est donc pour la deuxième soirée que nous avions rendez-vous avec le combo américain.

Le set s’annonce d’ores et déjà énorme puisque nous avions eu un aperçu du concert au Luxembourg, que nous avons également couvert via Ludo et à lire en suivant ce lien. On savait donc à quoi s’attendre ! 3:30 de show explosif et intense. Plus de 3 heures en compagnie du même groupe !

Tout commence à 19:30 pétante ! Le morceau d’Ozzy n’est même pas terminé que les lumières s’éteignent. Autant dire que les trainards seront déçus. Le concert est donc divisé en deux, une première partie actuelle et une deuxième pour reprendre et célébrer les 25 ans de l’album « Burn My Eyes« . Deux Line up différents et deux ambiances même si c’est toujours le même groupe qui assure le show. On se demande encore comment Robb Flynn peut tenir une tournée entière en chantant autant tous les soirs ! Quelle prouesse et quelle forme !

Les fans, malgré l’heure, sont nombreux et impatients d’en découdre. Dès que les lumières s’éteignent l’ambiance monte et tout explose dès les premiers accords du groupe. Ça bouge d’entrée pour la première moitié de la salle ou tout du moins les premiers rangs, et le combo n’aura cesse de motiver la salle entière à se lâcher complètement.
Le groupe a pris le parti de se retirer tous les trois titres environ. Probablement pour se ménager et tenir sur la longueur car c’est un véritable marathon qui commence. Ces coupures sur la première partie du set permettent également au groupe d’installer différentes ambiances et placer ses intros. Ca coupe peut être un peu trop, mais dès que ça redémarre, c’est reparti pour un tour…
MACHINE HEAD focalise plutôt sur ses derniers albums mais ne manque pas d’aller chercher quelques classiques qui font, à mon goût toute de suite la différence dans le public. Ce qui est clair, c’est que peu importe ce qu’on pense des derniers albums, en concert ça le fait toujours autant. Et ce nouveau Line Up est incroyablement efficace. Il est également facile de constater que Robb est, ou reste, le maître d’œuvre sur scène, allant même jusqu’à demander d’augmenter certains tempos lorsque c’est nécessaire. Il est vraiment partout.

Les morceaux défilent, le temps aussi, et l’efficacité, la passion et l’énergie que développe le groupe sur scène, ne laissent aucun temps morts aux fans qui sont parfois comme figés devant le groupe qui continue à en demander toujours plus. Et on arrive tout naturellement au 14ème et dernier titre de cette première partie avec le très efficace « Halo« .

A peine 10 minutes de break, et le groupe en version « Burn My Eyes » déboule sur scène ! Changement de décor, avec un design aux couleurs de l’album. Et à la place de Vogg Kiełtyka et Matt Alston, respectivement à la guitare et à la batterie, c’est Logan Mader et Chris Kontos qui complètent le line up. Et ça démarre plutôt fort avec « Davidian« , « Old » et « A Thousand Lies« . Forcément avec les 25 ans de l’album, tout le monde attendait avec impatience ce moment. Et c’est comme si le public s’était réservé pour cette deuxième partie. Tout le monde se lâche. Ca bouge plus, ça chante plus et ça fait un peu plus de bruit un peu partout dans la salle. Les titres s’enchainent encore et toujours. Le temps passe encore plus vite. Et à notre plus grande surprise, lors de « Blood for Blood » c’est Fred Leclercq (ex-DRAGONFORCE, KREATOR) qui déboule sur scène une guitare en main ! Difficile à imaginer mais un français joue ce soir à Paris avec MACHINE HEAD ! Extra !

Juste avant la fin, Robb Flynn nous lance quelques extraits de reprises avec METALLICA « Sanitarium« , « Motorbreath« , SEPULTURA « Territory » et SLAYER « Reign in Blood« . Autant dire que les fans sont aux anges !

Et voilà, les trois heures trente de concert sont déjà terminées ! Et oui, déjà ! Toute l’efficacité du groupe et son énergie démontrent une nouvelle fois comme les concerts de MACHINE HEAD sont incroyablement « kiffant« . On aura vécu une nouvelle expérience toujours aussi surprenante et satisfaisante que ça soit au niveau du spectacle que de la qualité de la prestation. Chapeau.

Le concert ayant été Live Streamé, il est à revoir ci-dessous.


 

Machine Head Setlist Le Trianon, Paris, France 2019, Burn My Eyes 25th Anniversary Tour

 

 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.