Live Report : MACHINE HEAD à Luxexpo The Box (Luxembourg)

Machine Head revient à Luxembourg après un concert dantesque dont on se souvient à l’Atelier en avril 2018. Cette fois-ci c’est à The Box, la salle de Luxexpo, que nous retrouvons nos Californiens.
Entre temps, un album qui a été accueilli avec fraîcheur par les fans, Catharsis, et un nouveau single, ‘Do or Die‘, ou Robb Flynn répond aux critiques:  »I don’t give a fuck about you haters and your hate, you assholes better duck, I’m coming swinging out the gate, there’s not a metal band I ain’t influenced ». Ambiance ! Mais voilà, Flynn à certes le melon et des albums dont la qualité varie franchement ces dernières années … en live Machine Head ça tue. Et tant mieux car on est là pour ça ! Et on nous annonce un concert de plus de 3h! Et oui car cette année on fête les 25 ans de ‘Burn My Eyes‘ et le groupe joue donc l’album dans son intégralité en plus des classiques des autres albums. Ça va être sportif car même à Luxembourg où le public à un côté plus calme, nos souvenirs de Machine Head à l’Atelier c’est que ça envoyait du très très lourd avec moshpit et pogo en pagaille ! Alors, comme des guerriers avant une longue bataille on se prépare. T-shirt du groupe, veste à patch et descente de bières  »Enter Night » (excellente pilsner de Metallica) et on se met en route.
Il y a du monde pour cet événement (on nous indique 2,400 personnes à l’accueil) , on réussit à se caler pas trop loin de la scène. Le groupe arrive sur scène à 20h00 pile (ponctualité Luxo !!)

Et ça démarre très fort avec ‘Imperium‘ de l’album Through the Ashes. MH électrise la foule et ça part direct en pogo! Et Robb Flynn balance du  »Luxembooourg » en masse, avec les premiers crowed surfers qui débarquent!
Le groupe déroule ensuite les grands classiques et enchaîne Take My Scares, Locust, avec un magnifique éclairage vert et Robb qui prend la pose sur les solos (et qui enchaîne 3 morceaux du dit album) , et surtout Aesthetic of Hate et Beautiful Morning de l’excellent album The Blackening avant que le nouveau guitariste Vogg, de Decapitated, soit sous les spot lights pour un interlude solo. Entre chaque morceau ça gueule du  »Machine fucking Head » de la part d’un public bouillant !
Robb et sa bande donnent tout ce qu’ils ont sur scène. Ça transpire la passion et la rage et le public en redemande!

La qualité du son est vraiment bonne (sauf sur Aesthetic ou j’ai trouvé le son brouillon) et malgré une scène minimaliste (juste la pochette de Burn My Eyes) , le jeux des lumières et la prestance scénique des membres du groupe, bien rodés à l’exercice, font de ce concert un pur moment de metal in your face. Le groupe conclut ensuite sur Halo… Et là , c’est l’appel pour les premiers rangs ! Et c’est parti pour un moment de folie a, à peine 1 m du groupe. Avant de remettre la machine (héhé) en route, 10min de break pour la célébration de Burn My Eyes! Nous sommes déjà à 1h50 de concert, en sueur, complètement naze, mais le groupe pousse son public à fond pour ce concert marathonien ! C’est pas qu’un simple show, mais une putain d’expérience où nous sommes invités à repousser nos limites !

Peu après 23h,le groupe salue son public. Quelle expérience ! Comme toujours MH tient sa réputation de groupe qui déchire tout en live.. Juste une petite remarque: la prochaine fois les mecs, passez plutôt un samedi soir, car le lundi matin au bureau va être dur ! Robb y fait d’ailleurs référence en nous indiquant qu’il veut nous voir bouger et que c’est sa mission ce soir de nous faire oublier notre quotidien.. Mission réussi Robb.

Une pensée sur “Live Report : MACHINE HEAD à Luxexpo The Box (Luxembourg)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.