Live Report : AMON AMARTH et DEFICIENCY au Bikini (Toulouse)

Ce lundi 1er juillet au Bikini nous retrouvons DEFICIENCY à 19h30, puis AMON AMARTH à 20h30.
 
On m’annoncera environ 1200 personnes ce soir, le haut de la salle est par conséquent ouvert ! En revanche la piscine est interdite (protégée par des barrières).
 
J’arrive sur place à 19h17, je constate une grande file d’attente dehors, et donc pas trop de monde encore dans la salle. Mais elle se remplira rapidement afin de profiter de DEFICIENCY, groupe français de Melodic Thrash Metal, fondé en 2009. 
 
Alors que le groupe s’apprête à démarrer à 19h30, nous entendrons au fond de la salle des métalleux entamer la chanson « joyeux anniversaire », le groupe reprendra l’air à la guitare, le public est ravi, bel esprit !
 
Le groupe est formé de 4 membres: Thomas Das Neves à la batterie, Vianney Habert à la basse, Laurent Gisonna au chant et à la guitare, et Jérôme Meichelbeck à la guitare. Le chanteur Laurent nous dira qu’ils sont « super heureux d’être là ce soir » et la salle leur rendra bien en tapant dans les mains et pogotant énormément.
 
Le show est plein d’énergie, à tel point que nous aurons un Brave Heart au bout de 15 minutes de show ! Grosse ambiance (comme toujours) au Bikini !
 
Laurent nous indiquera qu’ils sont originaires du Nord Est de la France et qu’ils sont très fiers de jouer pour nous ce soir. 
Il y a beaucoup de pogos dans la salle, et en jouant quelques notes d’Amon Amarth, le groupe aura fini de chauffer la salle à blanc !
 
Je profite de cette coupure afin de prendre un peu l’air dehors où les gens profitent d’une bonne bière pour se rafraichir.
 
Je porte mon tshirt du Hellfest 2019 et une personne m’interpellera en me disant « C’était bien Manowar ? », on entendra à plusieurs reprises pendant la soirée des « Manowar … enculés !!! », je pense que le groupe a fait beaucoup de déçus partout en France, et qu’ils ne seront pas les bienvenus en France de sitôt …
 
Aller je retourne pour me placer et je constate de nombreux fans portant des boucliers en cartons, sympa.
 
20h35 c’est parti avec de la fumée sur scène, je constate aussi que le décor est (presque) du même niveau que le Knotfest la semaine dernière avec une batterie décorée de cornes (mais de plus petite taille).
 
Les suédois attaqueront fort avec The Pursuit of Vikings, puis enchainera avec Deceiver of the Gods. 
Petite pause pendant laquelle le chanteur Johan Hegg échangera quelques mots en français avec nous « Comment ça va Toulouse ? Très bien ? Bienvenue à notre fête viking ! » puis continuera en anglais pour nous expliquer que le groupe vient à Toulouse depuis 1988, et à l’époque c’était dans l’ancienne salle du Bikini.
 
Enorme ambiance, il pleut des gens sur nous (je me fais effectivement surprendre par un crowd surfer).
 
A noter, que nous aurons, comme au Knotfest, droit à des combats de vikings !
 
Sur Crack The Sky Jonah nous demandera de « Jump like you never jump before », puis viendra Death in Fire.
Il fait très chaud dans la salle, et je vois des apprentis vikings rebrousser chemin en nages … Il a fait très chaud à Toulouse (plus de 40 degrés samedi), heureusement aujourd’hui le ciel était couvert donc à l’extérieur on peut facilement reprendre son souffle, sinon il aurait fallu sortir les lances à eau pour rafraichir ce public bouillant.
 
Jonah constate aussi la chaleur en disant « It’s a hot one .. do you want more Toulouse ? Are you ready to battle with us, fight to the last one … raise the shield wall !!! », c’est bien Shield Wall qu’entame le groupe.
 
Le groupe se donne à fond, nous avons droit à un show de qualité, avec de nouveau la suite des combats de vikings sur scène !
 
Raven’s Flight, puis Guardians of Asgaard, le groupe nous indique qu’ils vont « raise our horns for you ! Santé ! skål ! » et hop cul sec sous les « Drink ! Drink ! Drink ! » du public. Nous avons ensuite Raise Your Horns, et le show se terminera sur Twilight of the Thunder God où nous aurons sur scène l’arrivée de la tête du serpent de mer (pas le serpent en entier comme sur le Main Stage 2 du Knotfest, mais c’est déja pas mal !).
 

22h05 c’est fini, « Merci ! Au revoir ! Merci beaucoup Toulouse ! Santé ! skål ! et vive la France ! », les fans sont ravis, il y a des sourires, une belle soirée au Bikini !

 
Au passage, heureusement que la piscine est interdite d’accès sinon il y aurait beaucoup d’apprentis vikings à la sortie pour se rafraichir …
 
OlivDuff
 
 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.