Live Report : SHAM 69 au HELLFEST 2019

Il est 18h30, on passe par la WARZONE, une scène qu’on a un peu délaissé cette année… Probablement lié à la programmation moins hardcore que les années précédentes.

C’est SHAM 69 qui a donné rendez-vous aux fans de Punk Rock pour un set de 60 minutes. Le combo créé à la fin des années 70 dans le Sud Ouest de Londres donne un aperçu de sa discographie composé de plus d’une douzaine d’albums.

Le groupe démarre d’ailleurs avec un de ses plus vieux titres « What Have We Got ? » avant d’enchainer avec « Tear Gas Eyes » et « I Don’t Wanna« . C’est direct, efficace. C’est surtout Old School et le public qui s’est amassé aux pieds de la scène apprécie et se déchaine.

On applaudit fort la bande à Jimmy Pursey, le frontman et le créateur du groupe. La fosse saute et se démène. Un drapeau anglais est dressé dans le public. On remonte véritablement dans le temps avec ce Punk Rock anglais dans la grande tradition du style contestataire des années 80.

Et forcément qui dit Punk Rock, dit texte revendicateur comme avec « George Davis Is Innocent » qui parle de cette affaire de 1975 qui voit la condamnation de George Davis à 20 ans de prison (Détails à lire sur Wikipedia en suivant ce lien).

Jimmy Pursey, torse nu, s’avance sur le devant de la scène pour encourager la foule à se défouler. Et insiste sur le fait que ce public est la même « fuckin » family.

Les tempos sont accrocheurs, la distorsion légère, et les choeurs très chantants comme l’est généralement chaque refrain, créaient une ambiance bien sympathique et conviviale.

Robin Guy à la batterie, qui est le dernier à avoir rejoint le groupe en 2012, martèle avec force ses fûts et se donne à fond, donnant un super groove au combo anglais. Le public nombreux venu sur cette WARZONE, semble toujours autant apprécier.

Une petite dédicace à Donald Trump et c’est parti pour « No Entry« . Le groupe enchaine avec une reprise des CLASH « White Riot« , que le public apprécie et reprend en choeur. Et bien entendu ça ne faiblit pas quand le groupe joue le mythique « If The Kids Are United » dont on connait tous le refrain. Le groupe quitte la scène et le public continue à chanter le refrain en choeur. SHAM 69 revient ensuite pour un rappel et termine son show sous les mêmes applaudissements qu’il avait entendu au début du concert.

 

 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Une pensée sur “Live Report : SHAM 69 au HELLFEST 2019

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.