Live Report : IN FLAMES + NORMA JEAN + LIGHT THE TORCH au Bikini (Toulouse)

Rendez vous au Bikini ce soir mardi 16 Avril 2019 pour cette belle (triple) affiche :

– 19H30 – 20H00 : LIGHT THE TORCH
– 20H20 : 21H00 : NORMA JEAN
– 21H30 – 23H00 : IN FLAMES

Ouverture des portes à 19h, il y a beaucoup de monde dehors faisant la queue avant de pénétrer dans la salle, cela augure une salle bien remplie.

19h15, nous patienterons sur le dernier single de Rammstein « Deutschland« , sympa le warm up. A noter que « le haut » (comprendre le balcon) est ouvert cela confirmera une belle affluence. au Bikini ce soir !

C’est Light The Torch qui démarre à 19h30 précise (merci le running order donné par la salle !).

Groupe de Metalcore Californien formé en 2012 par le guitariste actuel Francesco Artusato, le groupe est actuellement composé de Ryan Wombacher à la basse, Howard Jones au chant, et du nouveau batteur Mike Sciulara. Le groupe s’intitulait Devil You Know, et c’est suite au départ du batteur originel John Sankey qu’il a changé de nom.

Le set commencera sans la voix du chanteur (aie), la voix arrivera rapidement cependant, rien de grave.
30 minutes pour un groupe c’est difficile, cela passe très (trop) vite. J’aurais cependant le temps d’apprécier quelques titres assez heavy ! 19h58 fin du set.

A peine 20 minutes de pause (pas pour les roadies) et on enchaine avec Norma Jean, aussi groupe de Metalcore américain (Géorgie), qui (aussi) a changé de nom, le groupe s’appelait au départ en 1997 Luti-Kriss.
Groupe composé actuellement par Cory Brandan au chant, Jeff Hickey à la guitare, Phillip Farris à la guitare rythmique, et Ryan Leger à la batterie.
La salle est maintenant comble, ça court sur scène, il est difficile d’arriver a saisir l’instant avec mon appareil !
Le public reprendra quelques titres en coeur, les mains sont levées, la salle est chauffée mission accomplie !

Sur le titre 1,000,000 Watts il fera même s accroupir la salle.

20:48 la salle applaudie, le chanteur nous indique que « Last night was the best moment of the tour, you guys just beat them easy« , normal ça pogote sévère dans la fosse.

20h58 fin du set avec … destruction de la batterie ! Grosse ambiance sur la scène aussi !

21h27 voilà le moment tant attendu de la soirée avec In Flames, groupe de Métal Suédois, formé en 1990 que j’avais eu la chance de voir à l’Olympia en décembre 2017 (Live Report à lire en suivant ce lien).
Le groupe est actuellement formé par Anders Fridén au chant, Björn Gelotte à la guitare solo, Niclas Engelin à la guitare rythmique, Joe Rickard à la batterie et (pour la tournée, la surprise !) un ancien de Megadeth Chris Broderick à la guitare !

Le groupe a sorti un album le mois dernier intitulé I, The Mask, la setlist devrait fortement en être inspirée.
Ça commence fort, tellement que je me prends 1 crowd surfer sur le 1er titre du groupe. Au moment où démarrera le 3ème titre (et dernier titre pour les photographes) Anders demande de faire un Circle Pit … j’ai peur … et voilà un autre crowd surfer qui me caresse l’épaule avec sa chaussure, le public est chaud !

Le son est excellent (et fort) des le début du set, l’ambiance avec les lumières et la voix d’Anders sont prenantes.

Quel dommage que nous devions nous séparer de nos reflex après les 3 titres, car il y aurait de belles photos à faire par la suite.

Sur Colony, Anders empruntera un portable à un fan du 1er rang (il lui rendra par la suite) pour se filmer lui et le groupe, cette vidéo vaudra son pesant de cacahuètes, j’espère la trouver en ligne rapidement !

Anders parle beaucoup, il partage, il plaisante même lorsqu’il fait la promo du dernier album « This new masterpiece I, The Mask … (pas de réaction du public) … that’s a shitty reaction !« , il redira la même phrase entrainant l’enthousiasme (cette fois) du public ! Anders a le sourire, le public se régale.

Sur I Am Above, ça headbang dans la fosse et sur la scène (je n’en reviens toujours pas de voir Chris Broderick !).

Anders remerciera plusieurs fois le public, il expliquera même que le groupe s’est promené sur les bords du Canal du Midi, et espérait se faire inviter sur une des nombreuses péniches, mais qu’ils n’ont trouvé personne. Il s’adresse au public espérant une invitation après le show « to get party and shit ?!« , avis aux amateurs !

23h, voilà The End, c’est la fin du Show.

Encore une belle soirée au Bikini où on m’annoncera environ 1000-1200 personnes ce soir.

 

Galerie – IN FLAMES

Galerie –NORMA JEAN

Galerie –LIGHT THE TORCH

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.