Live Report: SLASH feat. Miles Kennedy & The Conspirators à Toulouse (Zenith)

Ce dimanche 10 mars c’est parti pour mon premier concert au Zénith de Toulouse.

Je pensais arriver pour 20h tranquillement mais heureusement (merci la salle qui répond aux questions sur leur Facebook) j’ ai eu le running order en avance avec au menu :

19.00 – 19.30 : BISHOP GUNN (30′)
19.55 – 22.00 : SLASH feat. MILES KENNEDY & THE CONSPIRATORS (125′)

Slash c’est mon Guitar Hero, celui qui m a donné envie d apprendre à jouer de la guitare, et c’est toujours un bonheur de le voir, ou plutôt de l’entendre faire chanter sa Gibson (toujours avec ses lunettes de soleil).

Living The Dream c’est le nom de la tournée et du dernier album de … Slash featuring Myles Kennedy and The Conspirators … c’est long quand même à écrire, normal par conséquent que la setlist en soit très inspirée.

Revenons à nos moutons …

Inaugurée en 1999, le Zenith de Toulouse c’est la plus grande salle Toulousaine avec une capacité de 11 000 places. Je profite du calme pour aller me renseigner auprès du staff du Zenith, où l’on m’indique que 5 700 personnes sont attendues ce soir. La personne ira même me chercher son manager (je n’en demandais pas tant) et il confirmera ce nombre, au passage à 19h55 « 5 000 personnes sont déjà passées » me dira-t-il. Par conséquent des rideaux sont tirés dans les tribunes, et la scène est avancée, on n’y verra que du feu !

Au passage, je ne pourrais arriver pour la première partie, pire il est 19h55 et le concert démarre à l’heure (pourtant nous sommes dans le sud). Je vais par conséquent rater les premières notes du concert qui démarre sur The Call of the Wild qui est aussi le premier titre du nouvel album Living The Dream.

Voilà qu’arrive Ghost, et le public connaisseur qui tape dans les mains s’enthousiasme des premières notes.

Les premiers mots de Myles Kennedy seront donné après Back From Cali, en nous demandant d’applaudir le groupe Bishop Gunn qui a fait la première partie.

Je trouve Myles, et Slash toujours affûtés, le temps n’a pas d’effets sur eux.

La lumière se tamise sur l’intro de Boulevard of Broken Hearts, le groupe enchainera sur Shadow Life puis Myles nous présentera (avant de quitter la scène) le bassiste Todd Kerns qui chantera sur les deux titres suivants: We’re All Gonna Die et Doctor Alibi.

Slash sortira l’artillerie lourde avec sa guitare à double manche et surtout ils nous donnera ce pour quoi nous sommes là sur Wicked Stone avec un solo qui durera au bas mot une dizaine de minutes, je n’avais jamais vu (enfin « entendu ») ça en live, c’est désormais chose faite ! Le public acclamera Slash à la fin de la chanson.

L’intro de Mind Your Manners fera taper les fans dans leurs mains, puis après quelques titres voilà qu’arrive Night Train des Guns and Roses, qui sera accueilli avec beaucoup de ferveur.

Avant le prochain titre Myles Kennedy nous dira de « have a good time and sing along », voilà que démarre mon titre préféré de Slash (et du soir) Starlight, où les personnes du public vont allumer leurs portables. Il est loin le temps des briquets, mais cela créé tout de même un certain effet !

Myles Kennedy nous redemande d’applaudir Bishop Gunn, nous fera chanter quelques notes avant d’enchainer avec les « thank yous »où nous profiterons d’un mini drum solo.

Il est 21h40 et ça sent déjà la fin … c’est tôt quand même, peut être ont ils réservé une bonne table après le show ?!

Au tour de Slash de présenter Myles Kennedy, il dira 3 phrases et nous auront le « F-Word » prononcé au moins 3 fois, j’adore 🙂

Mini solo de Slash, avec Myles Kennedy jouant de la batterie avec Brent Fitz.

Après World On Fire nous aurons le rappel, puis Myles nous annoncera que le groupe va jouer une chanson « never played live before » c’est Slow Grind du dernier album.

Puis vient l’intro d’Anastasia … 22h05 le concert est terminé, nous aurons eu deux bonnes heures de show sans interruption.

Ca fait quand même bizarre de rentrer chez soi si tôt, mais j’ai passé un dimanche soir bien Rock N Roll !

OlivDuff

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.