Chronique : WHITECHAPEL – The Valley

Ces derniers temps, plusieurs combo relativement violents voir extrêmes, ont succombé à l’appel d’une évolution vers un chant clair. Alors forcément quand il en a été de même pour WHITECHAPEL ou tout du moins suite à quelques rumeurs, l’attente de la sortie du nouvel album « The Valley » se faisait de plus en plus longue. Les premiers extraits de l’album laisser bien percevoir une évolution mais il était bien délicat de dire jusqu’où était allé le groupe.

Alors oui, Phil Bozeman, le frontman du groupe, enrichi encore sa palette, même si avec le titre « Bring Me Home » sorti sur le précédent opus « Mark Of The Blade », on avait déjà bien vu toutes les qualités et les possibilités du chanteur. Mais contrairement aux exemples plus récents, le chant reste dans la lignée de ce qu’a fait le groupe jusqu’à présent. Une voix gutturale, ultra agressive mais en y ajoutant désormais des parties claires complémentaires, pour atteindre des émotions différentes et proposer quelque chose qui va plus loin que le simple Metal extrême que l’on connaît. C’est ce qui va peut être également ajouter un aspect encore plus moderne à cet album. Le groupe reproduit également le coup d’avoir un titre « calme » avec « Hickory Creek ».

Mais attention, la majorité de « The Valley » est incroyablement puissant et violent. On reste sur un mur du son, une grosse baffe, une musique qui colle son auditeur au mur pendant 40 minutes. Et j’en veux comme exemple l’ultra accrocheur « Black Bear » déjà disponible en single.

WHITECHAPEL, musicalement, n’est pas non plus dans la reproduction de tous les plans qu’il avait pu utiliser par le passé. On y décèle des riffs différents, des ambiances parfois plus posées et peut être au final un détachement de certaines obligations ou contraintes que l’on peut avoir lorsqu’on représente depuis longtemps un style unique. Mais c’est peut-être ce qui va décourager les fans les plus durs sans pour autant garantir au groupe une arrivée massive d’une nouvelle vague de fans.

Car effectivement jusqu’à présent, WHITECHAPEL était bien là pour nous offrir du massif, du lourd ou du rapide et cette évolution fait exploser les limites pour obtenir un album plus recherché avec une plus grande palette de styles mais qui va peut-être souffrir de cette diversité. C’est peut-être un album charnière pour WHITECHAPEL à écouter donc.

TRexSound Rating:

Track Listing:

When a Demon Defiles a Witch 5:04
Forgiveness Is Weakness 2:55
Brimstone 3:25
Hickory Creek 4:57
Black Bear 3:09
We Are One 3:58
The Other Side 3:17
Third Depth 4:08
Lovelace 3:49
Doom Woods 5:52

Line Up:

Phil Bozeman – Chant
Ben Savage – Guitare
Zach Householder – Guitare
Alex Wade – Guitare
Ben Harclerode – Batterie

Whitechapel online:

http://www.whitechapelband.com
http://www.metalblade.com/whitechapel
http://www.facebook.com/whitechapelmetal
https://twitter.com/whitechapelband
http://instagram.com/whitechapelband
http://www.youtube.com/WhitechapelTV

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Une pensée sur “Chronique : WHITECHAPEL – The Valley

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.