Live Report : BEHEMOTH et AT THE GATES à la Rockhal (Luxembourg)

Arrivé sur place à 20h10- quelques minutes avant qu’At The Gate n’intègre la scène.

Surplombé de son usine de sidérurgie désaffectée, la Rockhal ouvre les portes de son coin Club pour accueillir l’Ecclesia Diabolical Tour. J’ai malheureusement loupé Wolves In The Throne Room mais je me tiens prêt pour la 2eme mise en bouche avant la Grande Messe Noire de nos Polonais.

Les Suédois d’At The Gate sont ponctuels–à moins que ce soit l’influence Luxo- 20h19 ils prennent d’assaut la scène et nous envoie du son bulldozer dans la tronche. Les 2 guitaristes, plantés de chaque côté de la scène, enchaînent les riffs mastodon mais c’est surtout le chanteur et son bassiste qui chauffent la foule ! Un set de 50min qui aura vu le début d’un circlepitt et surtout quelques moshpitt pour faire monter l’ambiance ! Un set sacrément énergétique avant qu’ils ne quittent un a un la scène.. Les lumières à peine rallumées que les chœurs d’enfants (nouveauté du dernier album) retentissent.. Une mise en ambiance efficace avant l’arrivée sur scène de Nergal et sa bande.

Le groupe débute la messe noire à 21h40, Nergal éructe sur une scène aux allures de Temple à la gloire de Satan. Avec son micro orné de 2 serpents et du symbole du groupe, Nergal prêche au sein d’une salle déjà conquise.

Behemoth démarre son set par Wolves ov Siberia, 1er single de leur nouvel album. Album qui est d’ailleurs mis à l’honneur (normal me direz vous !) avec pas moins de 5 morceaux ! Mais c’est avec Orbis du désormais culte The Satanist que la foule se lâche vraiment. Enchaîne ensuite Bartzabel qui permet au groupe de ralentir un peu le tempo. Le son est dantesque et les musiciens déchaînés ! Nergal se coiffe de sa tiare pontificale et c’est parti pour god=dog. Nergal et Inferno influent une violence incroyable sur la scène du Club et le prochain titre Conquer All vient définitivement asseoir les polonais comme maîtres incontestés des lieux. Les flemmes de l’enfer viennent même s’abattre au milieu de la Rockhal avant le rappel.. We are the Next 1,000 Years vient conclure un set d’1h25 magistrales !

On en reprend volontiers pour 999 autres !

 

Behemoth Luxembourg 04.02.19

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.