Live Report : BEHEMOTH et AT THE GATES au Bikini (Toulouse)

Mon premier concert de l’ année 2019 aura lieu dans une salle bien connue des Toulousaines et Toulousains a savoir Le Bikini !

La salle originale avait été détruite lors de l’explosion de l’usine AZF le 21 septembre 2001.
La nouvelle salle du Bikini est maintenant située au bord du canal du midi à Ramonville-Saint-Agne.
La salle a une capacité allant de 400 a 1 500 places et ce soir c’est pour écouter du Black Métal 🙂

Plutôt amateur de Heavy, j’ai tout de même extrêmement hâte d’aller voir ce que donne Behemoth, groupe Polonais de Black Métal formé en 1991, sur scène.

Les contraintes familiales ne me permettront d’arriver qu’à 20h soit juste avant At The Gates, groupe de Death Métal suédois formé à Göteborg en 1990.

Peuple ponctuel les suédois démarreront même un peu en avance à 20:17. La salle est comble même s’il reste encore un peu de place au balcon.
C’est puissant, double pédale à gogo, le public est chaud.
Entre deux titres le chanteur nous saluera de manière très polie avec une voix très douce, c’est surprenant après l’avoir entendu chanter 🙂

21h10 ça se termine, j’en profite pour aller au « fumoir »… au Bikini le fumoir c’est dehors sous les palmiers avec une piscine (!!!), après il fait froid ce soir et puis l’accès au bassin est interdit, j’aimerais voir ce que cela donne en pleine canicule…

21h15, je retourne à l’intérieur et j’essaie de bien me placer pour Behemoth.
Nous attendrons de longues minutes avec un rideau transparent affichant une carte de France avec une croix inversée, ambiance.

21h30, les fans ont les bras croisés, les visages fermés, la tension est palpable.

21h40 ça démarre très fort, les tenues, et les visages grimés des membres du groupe plantent le décor. Le public pogote et bouge énormément.
Nous avons droit à quelques effets pyrotechniques malgré le fait que nous soyons « indoor ».
Je profite d’un braveheart avant « Conquer All » pour faire une percée aux premiers rangs. J’ en profite pour faire quelques photos, mais repoussé par les fans je vais vite capituler.

Quelle énergie, quelle voix, quelle puissance, tout le monde applaudi, tout le monde se régale, le groupe se donne, les tenues changent, c’est un vrai show, même si « show » ne me semble pas approprié.

La lumière, la fumée, le groupe nous transporte, ce n’est pas un concert comme les autres, il y a autre chose dans cette salle, l’ambiance est assez étrange.

Même si Nergal, nom de scène du chanteur, nous dit quelques mots à certains moments, clairement on n’est pas là pour rigoler. Je comprends mieux les visages fermés avant le début du concert.

22h53 les dernières percussions sont données par les quatre membres du groupe (qui ont remis leurs capuches), c’est terminé.

Je suis scotché…. ça calme comme ambiance, comme concert… j’ai beau avoir beaucoup de respect pour Papa Emeritus, comment dire… là on n’est pas là pour rigoler 😉

OlivDuff

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.