Live Report : DANKO JONES au Connexion Live (Toulouse)

Ce soir rendez-vous au Connexion Live à Toulouse pour voir Danko Jones.

Dans les années 80 c’était un garage automobile d’une marque suédoise bien connue (le logo est une tête de lion), puis c’était devenu dans les années 90 un magasin très pointu pour tout ce qui touche la TV et la HiFi c’est à ce moment là que son nom est devenu Connexion.
Aujourd’hui Connexion c’est un bar / salle de concert d’une capacité de 450-500 places (environ 380 personnes ce soir me dira-t-on).

C’est donc à la découverte de Danko Jones, nom du chanteur/guitariste, que je suis au Connexion. Originaire de Toronto au Canada le groupe est composé de 3 membres avec en plus de Danko, John Calabrese à la basse et Rich Knox à la batterie.

19:56 la première partie démarre avec Prima Donna groupe venu de LA avec un rock très « rétro ». Le chanteur/guitariste en perfecto nous fait faire un bon dans le temps. Les ondes sont positives, le public se prend au jeu.
20:20 la salle continue de se remplir peu à peu … puis à la fin d’une chanson le chanteur descend carrément de scène pour aller dans le public, nous sommes tous assez surpris de cette proximité ! Pour l’instant les gens sont (finalement) assez sages …
20:48 première partie terminée, j’en profite pour me mettre devant.
Sans fosse, les photographes se « placent » et négocient avec les gens pour pouvoir profiter des traditionnelles « 3 premières chansons » pour faire leurs photos.

21h le dernier roadie sur scène fait preuve d’une efficacité et d’une pluridisciplinarité assez dingue à tout faire en quelques minutes, au passage il doit même pousser les blousons, manteaux et sacs des gens du premier rang qui les avaient entreposé sur la scène, c’est convivial le sud.

21:15 c’est parti, dès les premières notes, tout le monde transpire sur scène et dans le public. Ca bouge énormément, mais avant de reculer j’aurais la chance immense de « capturer » une vidéo assez dingue où Danko s’adresse à moi on dirait 🙂

Ca pogote trop pour moi, je suis surpris par tant d’énergie. Il n’y a pas de fosse, et une seule personne pour faire la sécurité.
Au final c’est (toujours le même) roadie qui rapidemment, dès qu’un crowd surfer s’approche trop près de la scène, se positionne (accroupi) à coté de Danko pour repousser l’animal 🙂

A noter sur le coté de la scène la présence de jeunes enfants (casques de protection auditive sur les oreilles). Danko en profite pour expliquer qu’à leur âge ses parents ne lui laissaient pas écouter du rock n roll, et que ces enfants (en provenance de Barcelone avec leurs parents !) seront quand à eux certainement des « doctors, architects, and scientists, and will buy you a house ! Good parenting ! ».

Le bassiste John Calabrese ira très souvent « partager » son sourire et son énergie avec ces jeunes, et il passera le concert à se mettre au plus prêt de la scène, de la foule, il se régale (comme le reste du groupe) ça crève les yeux.

Quelles conditions exceptionnelles de vivre une expérience « live » comme celle là, un fan montera sur le coté de la scène pour se jeter dans la foule (première fois que j’assiste à cela dans un concert !). Le groupe nous donne tout, Danko discute, partage, plaisante avec nous, c’est fou … cet homme est fou !

Pour les 3 derniers titres du concert, il sortira même sa double guitare.

22:37 c’est fini ! J’ai le sourire, je retournerai au Connexion, je retournerai voir Danko Jones.

En attendant je ne me lasse pas de cette vidéo …

OlivDuff

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.