Live Report : VOIVOD au Petit Bain (Paris)

C’est au Petit Bain, sur les bords de la Seine, que le concert organisé par Garmonbozia Inc. pour la venue de VOIVOD à Paris, avait lieu. La petite salle parisienne ou plutôt, la péniche, rassemblait, en ce Samedi 29 Septembre, un bon nombre de fans qui, même avant le début du concert, semblaient très bien connaître le groupe et sa discographie.

VOIVOD, le plus célèbre des groupes québécois, avait en plus le gros avantage de pouvoir s’adresser en public dans sa langue natale. Ceci favorisant les échanges et l’accessibilité aux membres du groupe qui ont toujours su garder un vrai lien avec les fans.

VOIVOD qui vient tout juste de sortir son nouvel album intitulé « The Wake » va d’ailleurs nous en offrir trois extraits avec le très bon « Obsolete Beings » qui ouvre l’album, ainsi que « Iconspiracy » et « Always Moving« . Mais le groupe va démarrer son concert avec un autre titre récent, tiré du EP sorti en 2016 « Post Society« , super efficace en Live, avant d’enchainer avec un classique de la discographie « Ravenous Medicine » tiré de l’album « Killing Technology » et sorti en 1987.

Il n’en fallait pas plus pour que les fans se déchainent. Ca bouge dans tous les sens, ça hurle et les bras se lèvent pour célébrer ce début de concert tonitruant.

C’est ensuite que Denis « Snake » Bélanger, le frontman du groupe, va présenter ce nouvel album. 3 ans d’efforts et d’un travail intensif et acharné. La simplicité de Snake est toujours aussi déconcertante après 35 ans d’activités et une renommée internationale indéniable et aussi impressionnante. Le public est ravi, séduit. C’est comme si les fans étaient déjà des habitués, et une amitié avec le groupe bien réelle. Le fans applaudissent toujours autant pour le plaisir du groupe qui n’hésite pas à montrer toute sa reconnaissance pour cet incroyable support.

VOIVOD enchaine ensuite avec un autre classique, « The Prow » sorti en 1991 sur l’album « Angel Rat ». Le temps défile bien trop vite, sans que personne ne semble réaliser que le groupe ne sera pas là toute la nuit. Car malheureusement pour les fans, il est déjà l’heure de lancer le dernier titre de la soirée, l’un des tires les plus connus du groupe, l’éponyme « Voivod« . Le titre figurait sur le premier album du groupe sorti en 1984 et qui s’intitulait « War And Pain« . Le titre est repris par toute la foule.

La salle reste dans la pénombre, les fans se font toujours entendre autant, acclamant le combo québécois pour le faire revenir. VOIVOD reviendra sur scène pour un unique rappel « Overreaction« , également tiré de l’album « Killing Technology« .

 

 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.