Live Report : PARKWAY DRIVE au ROCK AM RING 2018

PARKWAY DRIVE arrive sur scène à 23h20 précise. Originaire d’Australie, le groupe de Metalcore semble bien décidé à mettre le feu et démarre tonitruant avec « Wishing Wells » que le groupe enchaine très rapidement avec « Prey » et que le public va reprendre en choeur.

La scène plongée dans le noire, avec la nuit qui s’est installée sur le Rock Am Ring, profite pleinement de l’éclairage et permet au groupe d’installer une belle ambiance pour chaque titre. Le groupe ayant également placé la batterie dans une sorte de cage aux formes arrondies pour réserver une surprise aux fans et renforcer le côté spectacle.

Et alors que Winston McCall, le chanteur du groupe, demande au public s’il veut chanter, PARKWAY DRIVE se lance dans « Vice Grip » dont le refrain sera effectivement chanté par tout le public.

Un mur de lumière orange pour laisser à Winston McCall le temps de lancer le titre suivant « Dedicated » avant que des jets de flammes n’accompagnent les coups de grosses caisses de Ben « Gaz » Gordon. Le groove du titre déchaine la foule qui attendait le groupe avec impatience et qui n’est pas déçue de l’énergie qu’il lui donne jusqu’à présent.

Pour faire retomber la pression ou tout du moins pour laisser les fans se reposer, PARKWAY DRIVE entame « Cemetery Bloom« . Mais cette pause ne sera que de courte durée. Le batteur complètement à l’envers dans sa cage, jouant la tête à l’envers pour le début du titre « The Void« . Car si certains ne semblent pas surpris, beaucoup découvre la mécanique de la batterie qui se retourne sur elle même alors que Gaz est en train de jouer.

Le public est aux anges. Une courte pause et voilà le groupe à nouveau sur le devant de la scène pour jouer le titre « Idols and Anchors » tiré de l’album « Horizons » sorti en 2007. Le crowd surfing est désormais de rigueur. Et la puissance de PARKWAY DRIVE déchaine encore un peu plus les milliers de fans qui chantent en choeur, une nouvelle fois, le refrain. Et il n’en faut pas plus pour pousser Winston McCall à lancer un circle pit gigantesque et démarrer le titre « Karma« .

Alors qu’on a déjà bien entamé la deuxième partie du concert, PARKWAY DRIVE joue le titre « Writings on the Wall » pour amener une nouvelle fois, une ambiance différente. Les fans accompagnent la batterie en frappant dans les mains.

Tiré de l’album « Ire » sorti en 2015, Le combo australien décide de jouer le titre « Destroyer« . Et force est de constater que bon nombre de fans présents connaissent les moindre paroles de tous les morceaux. Le groupe qui a su monter étape par étape est devenu un des leaders de la scène Metalcore.

Mais retour à l’actualité du groupe avec le titre « Absolute Power » du nouvel album « Reverence » sorti le 4 Mai dernier chez Epitaph et qui s’est d’ailleurs très bien classé dans le monde entier.

Et comme pour s’assurer à nouveau la plein motivation du public, PARKWAY DRIVE interprète un « Wild Eyes » ultra agressif et accrocheur pour terminer son concert avant les rappels.

Le groupe revient entouré de flammes qui sont même présentes sur la cage de la batterie et qui commence sa rotation, alors que le groupe débute le premier rappel « Crushed« . Et avant de lancer le dernier titre, Winston McCall précise qu’il s’agit là du « most insane show » de toute leur carrière. Et il demande à la foule, à ceux qui apprécient le groupe, de bien vouloir sauter sur place et c’est les trois premières fosses qui se mettent à sauter dès les premiers accords du dernier titre « Bottom Feeder« . PARKWAY DRIVE n’en revient pas. Lui qui est originaire d’une toute petite ville australienne qui ne remplirait même pas la première fosse. Quel concert ! Chapeau !

 

Parkway Drive Setlist Rock am Ring 2018 2018

 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.