Live Report : PARKWAY DRIVE au HELLFEST 2018

Originaire d’Australie, PARKWAY DRIVE avait la tâche de clôturer cette deuxième journée au HELLFEST sur la MAINSTAGE 02. Et c’est, plongé dans le noir, avec l’intro du titre « Wishing Wells » que démarre le show. PARKWAY DRIVE depuis quelques temps déjà, s’est taillé une belle réputation sur scène et c’est pas le show au Rock Am Ring, dont le report est à lire en suivant ce lien, qui allait changer la donne. Le Metal contemporain moderne, brutal mais travaillé a su depuis 2003 trouvé preneur chez de nombreux fans.

Les autraliens enchainent avec « Prey » un titre plus unificateur et avec surtout un refrain très accrocheur.

Winston McCall prend le temps de parler au public toujours très nombreux et leur demande de se faire entendre avant d’enchainer sur « Vice Grip » dont effectivement le public reprendra le refrain. PARKWAY DRIVE est tout en maitrise et le show est sur des rails. La fosse leur est acquise. Et question scénographie, l’aspect simple du décore réserve des surprises. Les lumières du fond de scène installe des ambiances tempérées et les jeux de flammes accentuent la puissance des riffs.

Le combo interprète alors « Dedicated » tiré de l’avant dernier album « Ire » sorti en 2015 et tranchant comme une lame de rasoir. Les flammes sur le devant de la scène renforce l’agressivité du titre et donne occasion aux fans de lâcher encore plus.

Arrive ensuite un ovni tiré de leur dernier album « Reverence » sorti le 4 Mai dernier, le titre « Cemetery Bloom » qui à le mérite de proposer une ambiance unique au HELLFEST avec Winston McCall seul devant son public. On revient ensuite aux choses sérieuses avec « The Void » et sa dynamique implacable.

PARKWAY DRIVE continue avec un titre qui sera repris par le public « Idols And Anchors » tiré de l’album « Horizons » et sorti en 2007. Et Winston McCall annonce que le prochain va être beaucoup plus rapide et qu’il est temps de former un Circle Pit et enchaine sur « Karma« . Mais le Circle Pit n’étant pas assez grand, il arrête le groupe pour motiver les fans et c’est en un gigantesque cette fois qui repart dès les premières notes du morceau.

Le combo interprète une autre de ses ambiances si particulière avec le titre « Writings on the Wall » pour couper une nouvelle fois rythme effréné habituel. Et pour « Wild Eyes« , c’est tout le public qui reprend l’intro en choeur.

Pour « Crushed » c’est toute la scène qui semble enflammée. Donnant une look incroyable à la MAINSTAGE 02 du HELLFEST. Et voici enfin le moment où, Ben « Gaz » Gordon se met a tourner sur lui même accroché à sa batterie, qui elle même se trouve fixée à une cage géante. Boom, boom, boom, les artifices résonnent au rythme du morceau. Et comme dernier titre le groupe choisit « Bottom Feeder » qui fera sauter tout le public alors qu’il est plus de 2h00 du matin ! Et c’est avec l’annonce d’un concert à l’Olympia le 4 février 2019 que le concert se termine.

PARKWAY DRIVE aura une nouvelle fois démontré toute sa maitrise et son énergie en concert avec un show puissant, unique et ultra précis.

 

 

Retrouvez notre fil d’actualités spécial HELLFEST 2018 en suivant ce lien pour accéder à nos autres galeries photos et nos Live Reports.
 

 

Parkway Drive Setlist Hellfest 2018 2018, Reverence

 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.