Live Report : NAPALM DEATH au HELLFEST 2018

Plongé dans le noir, Shane Embury fait résonner sa basse alors que Barney commence à hurler dans son micro. Et c’est parti pour 60 minutes de NAPALM DEATH sous l’ALTAR au HELLFEST !

Le grind, l’extrême, résonne devant un public composé de nombreux fans. Le groupe anglais, l’un des précurseurs de ce qui allait devenir l’un des styles les plus violents du genre, est un habitué. En effet le groupe en est à sa 6ème participation ! Il est venu au HELLFEST en 2007, 2009, 2012, 2013, 2016 et donc cette année pour l’édition 2018. Et comme à chaque fois, le groupe est attendu par un public de connaisseurs.

C’est donc presque une expérience à par entière que l’on peut vivre sous la tente de l’ALTAR. C’est forcément ultra violent, ultra massif. Une négation des figures classiques pour une puissance sonore permanente, mais surtout devant une foule nombreuse qui est venue retrouver l’une des plus grosses têtes d’affiche de l’Extreme pour ce HELLFEST 2018. Et malgré l’heure qui commence à être tardive, les fans sont toujours aussi motivés à hurler et à faire bouger la fosse.

Barney et sa nonchalance habituelle arpente le devant de la scène pour parler à ses fans et introduire certains des morceaux les plus cultes comme l’excellent « Scum« , ou encore « Life?« .

Mais NAPALM DEATH offre également une reprise du titre « Victims of a Bomb Raid » du groupe ANTI CIMEX pour étoffer un peu plus son show des plus intensif avant de reprendre un autre classique de sa discographie. En effet, tiré de l’album « Harmony of Corruption » sorti en 1990 et qui avait fait découvrir le groupe à de nouveaux fans plus Metal, le groupe interprète « Suffer the Children« .

Mais NAPALM DEATH c’est aussi beaucoup expérimentation. Comme avec « Self Betrayal« , que Barney présente comme un titre plus calme mais aussi plus introverti. Notamment avec son ambiance plus sombre et pesante.

Le groupe enchaine ensuite sur le titre « Call That an Option? » tiré de sa dernière sortie « Coded smears and more uncommon slurs« , un double CD sorti en Mars et reprenant des raretés et des exclu datant de 2004 à 2016.

Barney nous parle alors de « Bonheur et dignité pour tous les êtres vivants » avant de lancer le titre « How the Years Condemn« . NAPALM DEATH joue une deuxième reprise avec le titre « Nazi Punks Fuck Off » de Dead Kennedys connu de tous les fans.

Le groupe terminera son concert par le titre « Inside the Torn Apart » tiré de l’album du même nom et sorti le 3 juin 1997.

 

Retrouvez notre fil d’actualités en suivant ce lien pour accéder à nos autre galeries photos et nos Live Reports.

 

 

Napalm Death Setlist Hellfest 2018 2018

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.