Live Report : MADBALL au HELLFEST 2018

Cette année, ou peut être plutôt une fois de plus, la WARZONE est gâtée avec la venue de MADBALL après l’excellent concert de TERROR. On est toujours Samedi 23 Juin, il est 20h45, et c’est au HELLFEST que ça se passe.

Tout comme son logo, MADBALL arrive sur scène en feu pour jouer le nouveau titre « Rev Up » dont l’intro a permis au groupe de monter sur scène. Le combo enchaine rapidement avec « We the People » et « Heavenhell » histoire de mettre la pression sur la fosse.

Freddy Cricien, le frontman et leader du combo New Yorkais, qui est aussi le frère cadet de Roger Miret, le chanteur d’AGNOSTIC FRONT, court partout sur le devant de la scène. Extrêmement dur à suivre parfois tellement il reste toujours en mouvement. Et avant de poursuivre, alors qu’on entend le son de la MainStage, Freddy demande d’applaudir BODY COUNT qui est le groupe en concert sur la MainStage, et dont le frontman Ice-T est venu en Guest sur le nouvel album de MADBALL.

On repart avec du pur New York Hardcore sur le titre « Can’t Stop, Won’t Stop » et avec Scott Vogel de TERROR venant aussi faire les choeurs. Mais Freddy en veut plus et va se positionner d’abord contre les barres de sécurité puis directement dans le public pour chanter au milieu de ses fans sur « Hold It Down« .

MADBALL continue à mettre la pression avec un de ses classiques « Hardcore Lives« . La fosse apprécie et se déchaine. Le soleil se couche est pourtant l’intensité ne baisse pas dans la Warzone.

Ce concert est aussi l’occasion de voir MADBALL avec un nouveau guitariste pour le Live, Brian « Mitts » Daniels ayant quitté le groupe il y a quelques mois. Mais rien n’a changé ni la puissance, ni l’intensité du groupe. Et les fans ne s’y trompent en fêtant l’évènement du concert comme il se doit.

Comme tout bon concert de Hardcore, le set au complet est unificateur et très ryhtmé ne laissant vraiment que très peu de répit aux fans qui ne cessent de bouger dans la fosse.

MADBALL relance une fois de plus le rythme du concert avec l’intensité de « Pride » que le fans apprécient et se démenant au pied de la scène.

Le groupe va terminer son show avec le super classique « Doc Marten Stomp » repris en choeur par le public toujours aussi animé. Et bien entendu le très court « Hardcore Still Lives » pour vraiment clôturer le show.

 

Photos à venir…

Retrouvez notre fil d’actualités spécial HELLFEST 2018 en suivant ce lien pour accéder à nos autres galeries photos et nos Live Reports.

 

 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.