Live Report : BAD RELIGION au ROCK AM RING 2018

Il est 16h15, lorsque BAD RELIGION monte sur la Volcano Stage du ROCK AM RING 2018. Le groupe originaire de Los Angeles créé en 1980, connait bien l’Europe et l’Allemagne pour y venir régulièrement. Il n’est donc pas trop étonnant de trouver pas mal de fans du combo dans le public.

Le groupe démarre avec les titres « American Jesus » et « New Dark Ages » qui présentent bien la musique du groupe que certains décriront comme du PUNK ROCK et d’autres comme du PUNK HARDCORE. Mais toujours est-il, que le groupe est resté fidèle à ses idées et à sa musique depuis toutes ces années.

Greg Graffin, le frontman du groupe, explique alors que le titre suivant ne peut pas être dédicacé et que parfois c’est la chose la plus facile à faire, il s’intitule « Fuck You« .

Sous un grand soleil, BAD RELIGION commence alors un titre plus calme avec « The Streets Of America » mais repart très vite sur un classique du groupe, le très efficace « Atomic Garden » et son tempo hyper rythmé.

Alors que Greg Graffin parle du groupe qui vient presque chaque Eté en Allemagne, de la chaleur du jour, il est interrompu par Jay Bentley, le bassiste, qui rote dans le micro, ce qui fait rire la foule, et le groupe enchaine avec « Los Angeles Is Burning » et les félicitations Greg Graffin à Jay Bentley.

BAD RELIGION avec encore plus de rythme se lance dans « I Want to Conquer the World » avant de redescendre vers un peu plus de calme et le morceau « 21st Century Digital Boy« , et son groove implacable faisant bien bouger le public de la première fosse.

Le groupe enchaine avec le titre « Along The Way » et ça repart à fond avec « Part II (The Numbers Game)« . Les fans massés sur les premiers rangs se déchainent. Et continue à fond avec « Do What You Want« . Toujours à fond les ballons on enchaine sur « Anesthesia« . BAD RELIGION ne donne guère de répit à ses fans et enchaine les titres comme les balles d’une mitraillette.

Il n’y a guère qu’un petit problème de basse pour stopper le groupe quelques secondes avant que ça ne reparte sur un rythme endiablé avec « Wrong Way Kids« . Le public apprécie et sans forcément remuer le pit, il apprécie clairement le show et la simplicité du groupe sur scène. On reste ensuite dans le soutenu, comme 90% de la discographie de BAD RELIGION, avec « Against The Grain« . Arrive « Dearly Beloved » et de plus en plus de monde headbangue, la groupe séduit une nouvelle fois et comme souvent lors de ses concerts. Faut dire aussi que l’efficacité du groupe en Live n’est plus à prouver.

« Generator » et son intro, la plus lente du jour, repose un peu les fans mais c’est vraiment le calme avant la tempête dès que le titre repart dans le couplet ultra rythmé. Dans les premiers rangs ça pogote. BAD RELIGION enchaine ensuite « Sorrow« , « You » et enfin « Infected » pour mettre une peu de calme dans cette setlist menée tambour battant.

On repart finalement à l’assaut du tempo avec avec « Punk Rock Song« , l’avant dernier titre du jour. Et après quelques remerciements et plus précieusement à tous ceux qui les suivent depuis tant d’année, et BAD RELIGION lance son dernier titre « Fuck Armageddon… This Is Hell« .

Avec BAD RELIGION ça va toujours aussi vite et en Live c’est toujours aussi accrocheur. En fermant les yeux on a vraiment du mal de croire qu’on a affaire à une groupe des années 80, tellement ils ont gardé la hargne et l’envie. Bravo.

 

Bad Religion Setlist Rock am Ring 2018 2018, Punk in Drublic

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.