Live Report : MASTODON à L’Elysée Montmartre (Paris)

Après plusieurs concerts en France ces dernières années, dont le dernier aux Festival des Artefacts le 25 Juin dernier (Live Report est disponible en suivant ce lien), MASTODON était de retour dans la capitale pour un concert à l’Élysée Montmartre. C’est donc en ce mercredi soir que les fans avaient rendez-vous avec le combo originaire d’Atlanta pour une soirée électrique.

À noter tout d’abord la très bonne prestation, comme à son habitude, de RED FANG en première partie. Le groupe s’est une fois de plus, lâché sur scène pour un set endiablé et accrocheur. Le public même s’il était bien entendu là pour la tête d’affiche, a apprécié le show et s’est fait entendre pour acclamer le quatuor. Le groupe a enchaîné rapidement ses titres pour montrer la richesse de son répertoire et convaincre de nouveaux fans à les suivre.

C’est ensuite vers 20:45 que MASTODON monte sur scène, quinze minutes avant l’horaire prévu. Il ne fallait surtout pas être en retard ce soir… Le concert étant complet, c’est face à un Elysée Montmartre bien compact que le groupe va se démener pendant une centaine de minutes. La décoration de la scène repose sur des bandes d’écrans à led. Diverses animations sont lancés tout au long du concert, renforçant au passage les ambiances que le groupe impose avec talent. On y retrouve principalement un dérive des graphismes utilisés pour les dernières pochettes d’album. Et le résultat est saisissant. MASTODON jouant sur des progressions et des mélodies assez longues, ces animations mettent parfaitement en valeur le groupe et sa musique.

Comme à son habitude le groupe n’est pas très bavard hormis le speech de Brann Dailor, descendu de derrière de sa batterie, à la fin du concert et qui prendra le temps de remercier les fans et d’exprimer ô combien le groupe aime venir jouer à Paris.

Mais tout au long du concert MASTODON profite et apprécie autant que le public ce moment qui défile à toute vitesse. Brent Hinds ultra en forme, bouge en rythme et se laisse emporter par l’ambiance générale, tout en conservant une dextérité exemplaire. Troy Sanders, à la basse, est toujours aussi captivant avec son attitude à la limite de la folie mais assure avec Brann Dailor une section rythmique d’une très grande précision. Bill Kelliher est tout aussi en forme, avec une vraie présence sur son côté droit et motive régulièrement le public pour leur en donner encore plus. On appréciera également ses efforts pour nous sortir quelques mots en français.

Les titres défilent bien trop vite. On a le droit à « Sultan’s Curse » tiré du dernier album, ainsi qu’à « Show Yourself » ou le très groovy « Steambreather ». Mais MASTODON offre aussi des titres de toute sa discographie comme « Ember City », « Oblivion » ou encore « Andromeda ». Et c’est là qu’on réalise le nombre incroyable de super titres que possède le groupe. Il y en a tellement qu’il est impossible de tous les avoir sur un même concert.

Et bien entendu arrive LA surprise du show, avec l’arrivé de Scott Kelly de Neurosis et qui va assurer la fin du concert avec le groupe. En effet, Scott Kelly est un proche du groupe, qu’ils considèrent même comme leur 5ème membre. Il participe en effet régulièrement à un ou plusieurs titres de chaque album et c’est pourquoi l’opportunité se présentant, MASTODON a décidé de l’emmener en tournée (Suivez ce lien pour tout savoir sur leur amitié, à travers une vidéo officielle). Le quintet va alors jouer six titres dont « Crystal Skull », « Crack The Skye » ou encore « Spectrelight ».

Et c’est vers 22h30 que s’achève ce concert. Un très bon concert, donné par un groupe super en forme et qui nous a offert ce soir une très belle setlist.

 

Mastodon Setlist Élysée Montmartre, Paris, France 2017, Emperor of Sand

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire