Live Report : PAPA ROACH à L’Olympia (Paris)

C’est en ce vendredi 13, Octobre 2017, que PAPA ROACH donnait son concert dans la salle mythique de l’Olympia à Paris. Un évènement attendu par de nombreux fans présents ce soir. Et que l’on soit français ou étranger, cette salle parisienne reste une salle exceptionnelle comme le soulignera d’ailleurs Jacoby Shaddix, le frontman du groupe.

Le groupe va offrir environ 1h45 d’un show vitaminé et explosif, qui aua su aussi laisser la place à des moments plus sensibles ou plus mélancoliques comme l’hommage rendu à Chester Bennington, le chanteur de Linkin Park qui s’est donné la mort il y a peu.

Mais PAPA ROACH sur scène c’est avant tout de l’énergie, de la passion et des émotions. Et une fois encore, ça c’est vérifiera tout au long de ce nouveau concert avec des titres comme « Getting Away With Murder », « Scars » ou encore « Help ». Car dès le tombé de rideau à l’effigie de la pochette du dernier album « Crooked Teeth », le groupe se déchaîne et transpire pour donner le maximum à ses fans qui s’en donnent à cœur joie dans la fosse, en chantant et en bougeant sur que chaque titre que le groupe va interpréter avec brio et précision.

PAPA ROACH bénéficie d’un son clair et puissant, laissant apprécier les mélodies et le groove, mais tout en donnant au groupe de quoi coller une grosse baffe à toute la salle lors que le groupe interprète ses titres les plus rock. L’éclairage soutien cette puissance avec des rectangles de lumière blanche en fond de scène, pouvant même parfois aveugler la salle. C’est simple sans fioritures, mais c’est extrêmement fort et bien pensé pour mettre en valeur les membres du groupe.

Jacoby Shaddix est déchaîné et parcourt la scène de droite à gauche et de gauche à droite, tel un lion sauvage que l’on viendrait tout juste de mettre en cage. Il bondit sur la marche, mise en place sur le devant de la scène, lui donnant une position dominante sur les premiers rangs. Jerry Horton à la guitare et Tobin Esperance à la basse, se donnent également à fond pour faire vivre les extrémités de la scène et c’est tout le public qui s’enflamme, et qui acclame le groupe comme si c’était un groupe local. Paris est conquis.

Et c’est donc un peu avant 22h30 que se termine le concert de PAPA ROACH à l’Olympia devant un public aux anges, qui ne cessera de fredonner les hits du groupe, joué ce soir, en ressortant de la salle.

 


 

Papa Roach Setlist L'Olympia Bruno Coquatrix, Paris, France 2017, Crooked Teeth

Laisser un commentaire