TREPONEM PAL à Paris en Octobre pour sa Release Party

A l’occasion de la sortie de « Rockers’ Vibes », le nouvel album de TREPONEM PAL, une Release Party aura lieu le 12 octobre 2017 à partir de 19h au Gibus Live (18 rue du faubourg du temple, 75011 Paris).

Plus d’infos: https://www.facebook.com/events/447220138984697/

Communiqué: Avec plusieurs albums incendiaires, un parcours de précurseur, des alliances coups de poing (Young Gods, KFMDM) et des invitations Première Classe en tournées internationales (Nine Inch Nails, Prong, Ministry, Faith No More, Godflesh), TREPONEM PAL est devenu le fer de lance français du métal-indus.
L’histoire du groupe est exceptionnelle, unique, marquée par les extrêmes, les rumeurs, les secrets, les rencontres, les silences… voire les disparitions. On y retrouve tous les ingrédients pour faire des cocktails explosifs. Tout ce qui compose une carrière d’artistes déterminés, tantôt adulés, tantôt ignorés.
Au centre du groupe, Marco Neves vient de traverser plus de 30 années de combats et de culture underground. Déconnecté du showbiz, sans illusion mais avec plein de passion, Treponem Pal se régénère pour son 30ème anniversaire.
ROCKERS’ VIBES est le nouvel album de TREPONEM PAL. Il sort sur Juste une Trace le 29 septembre 2017. Malgré les années, le temps n’a pas d’emprise sur leur musique. Bien au contraire, tout est intemporel et d’une vitalité absolue. Nouveaux titres et reprises «à la manière» de Treponem Pal se complètent parfaitement.

La musique de TREPONEM PAL a toujours été un patchwork sonore. La modernité extrême et l’ancien décapant fusionnent en permanence. Le groupe maîtrise à merveille l’art de jongler avec les riffs et les mots, l’art de forger des sonorités et de marteler des rythmes, l’art de combiner la spontanéité et les machines. ROCKERS’ VIBES n’échappe évidemment pas à la règle mais des surprises sont aussi au rendez-vous.
Le voyage au pays du chaos est garanti avec l’assurance d’en revenir ou d’y retourner encore plus fort. Vous allez sauvagement traverser des contrées industrielles bâties sur les samples, la programmation et une puissante rythmique puis découvrir sous de nouveaux angles des paysages étonnants pour certains et encore inexplorés pour d’autres, guidés par un chant toujours aussi envoûtant et des guitares manipulatrices.
Marco Neves (aka DJ Marco Trepo) nous interpelle puissamment tout en prenant parfois de forts accents de «crooner» du rock industriel. Les 6 cordes de Polak tranchent, coupent et découpent l’air. Aux claviers, Didier B. (aka Rasboras) donne des couleurs sombres, froides ou chaudes sur tous les titres. TREPONEM PAL accueille également de nouveaux membres : Jipouille de St Loup à la programmation et à la production exécutive de l’album, Stéphane Borselino (ex DR SCHULTZ EXPERIENCE) fait des ravages à la basse et Guillaume Labaume alias Gonzo (ex NORMA LOY) frappe et cogne sur fûts et cymbales.

Cinq nouvelles compositions inédites de TREPONEM PAL s’enlacent avec de grands classiques à fortes résonances pour former un tout quasi-indissociable. Les compositions originales s’inscrivent naturellement dans une suite logique, celle de l’album SURVIVAL SOUNDS (2012 Juste Une Trace). FIGHTER ouvre la danse macabre et provoque des vibrations hypnotiques, HUMAN SHOTGUN est acidifié, Silico’s Return est une bête de trois cents tonnes en mouvement, Souls On Fire est impérial et brûlant, Freedom Or Suicide entrechoque les décennies écoulées.

Toutes les reprises qui figurent sur ROCKERS’ VIBES sont des titres qui ont influencé le groupe depuis sa création. Pour TREPONEM PAL, l’appropriation très personnelle de ces standards se fait toujours dans le plus grand respect de l’oeuvre d’origine. Le groupe excelle dans cet exercice et travaille minutieusement pour restaurer puis restituer à sa manière des oeuvres à forte valeur symbolique. Les connaisseurs de la première heure le savent bien et peuvent se réjouir rien qu’à l’idée d’écouter une nouvelle version de PLANET CLAIRE (B-52’s), ARE YOU READY (Thin Lizzy), WAY DOWN IN THE HOLE (Tom Waits), HEAR ME CALLING (Ten Years After), INDIAN RESERVATION (John D. Loudermilk), SOME VELVET MORNING (Lee Hazlewood) et I NEED LUNCH (Dead Boys). Dans cet exercice qui consiste à «revisiter» des «classics», TREPONEM PAL est passé maître en la matière. Mais l’exercice correspond aussi, toujours et encore, au désir de partager du plaisir, à ne faire qu’un avec le public, y compris avec de nouvelles générations de curieux des 60s, 70s ou 80s et pour qui les dates restent abstraites.

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.