Live Report : FOO FIGHTERS & RED FANG à L’AccorHotels Arena (Paris)

Ca faisait bien longtemps que les fans attendaient la venue de FOO FIGHTERS à Paris, puisque le dernier concert du groupe dans la capitale française remontait à 2006, si on fait abstraction de la date lors de Rock en Seine en 2011. La bande à Dave Grohl avait, de plus, décidé d’emmener avec lui en première partie RED FANG, un groupe incroyable en concert, mais plus habitué aux petites salles parisienne qu’à l’énormissime AccorHotels Arena mieux connu sous le nom de Bercy.

Et c’est à 19h30 pile poil que RED FANG démarre son concert alors que le public continue à entrer dans l’enceinte de la salle. Certaine parties des gradins étant même bien vides.

Mais avant de parler du concert du groupe originaire de Portland, USA, parlons un peu de l’organisation. En effet, il avait annoncé qu’aucune bouteille n’était tolérée à l’intérieur de la salle, mais c’est une fouille intensive et parfois même abusive qui était en place à l’entrée. Même une chaîne comme beaucoup de rockers peuvent avoir à la ceinture pour relier son portefeuille, devait être placée à la consigne car pouvant être utilisée comme une arme… Même L’Olympia n’impose plus aujourd’hui ce genre de règle alors que la salle à longtemps été une des plus strictes de Paris! Dans la salle et plus particulièrement dans la fosse, des lignes vertes au sol désignaient une limite, virtuelle, à ne pas dépasser par le public, sans quoi la sécurité intervenait pour repousser les fans vers le centre de la fosse. Bref, pas très Rock’n’Roll comme ambiance, attendons de voir la même organisation face à METALLICA…

Mais bref, revenons au concert de RED FANG qui déboule sur scène et se lance dans son show comme il le fait d’habitude, simplement mais efficacement. Peut être avec un peu plus de pression que d’habitude, vu la taille de la salle, mais le groupe enchaîne et ne se laisse pas intimider. Étant peut être un peu moins « grand public » que FOO FIGHTERS, RED FANG assure néanmoins un très bon spectacle et séduit un public finalement relativement nombreux qui l’acclame avec énergie. Pour une première partie, la recette fonctionne et le public répond aux demandes et autres questions du frontman, Aaron Beam. Alors oui, ça n’est pas la folie comme on a l’habitude de la voir lors des concerts du groupe, mais l’ambiance est bienn là et malgré un son qui est loin d’être massif. Mais comme on l’a déjà précisé dans nos articles, les premières parties sont souvent limités et ne peuvent pas forcément bénéficier d’une puissance maximum ou de tout le potentiel de l’infrastructure technique mise en place.

Avec un set de 45 minutes, RED FANG va offrir le meilleur de son répertoire comme « Prehistoric Dog », par exemple, pour convaincre un maximum gens et surtout récolter de nouveaux fans. Car même si le groupe peut être connu par nombre d’entre vous, il peut encore largement gagner en renommée avec une telle date. Et espérons le, car la prestation du groupe dans de telles conditions était plus que convaincante.

Après un changement de plateau, c’est à 21h00, que Dave Grohl arrive sur scène, seul, avant d’être rejoint par le groupe. Le temps de pouvoir présenter ce qui allait se passer. Des nouveaux titres, des anciens titres, des gens qui chantent, tout seul, avec lui, qui dansent, bref une soirée classique de Rock ! C’est bien ce que nous promet le frontman de FOO FIGHTERS ! Et il avait pas tord… Le groupe enchaine ensuite avec trois premiers titres, « Times Like These », « All My Life » et « Learn To Fly » qui enflamment littéralement la fosse qui se met à sauter sur place, en rythme bien évidemment.Le groupe va ensuite jouer un titre tiré de l’album « Highways » sorti en 2014, « Something From Nothing ». Le groupe va modifier plusieurs structures de ses morceaux pour produire un set encore plus efficace et surtout plus vivant.

Car FOO FIGHTERS souhaite rester dans la pure tradition du Rock’N’Roll, avec un contact direct avec ses fans et un show humain sans artifice inutile. Dave Grohl prend donc le temps de discuter avec ses fans et d’expliquer notamment que, lorsque quelque chose lui arrive, comme se casser une jambe, il se dit « c’est la vie, mon chéri », en français dans le texte. Une phrase qu’il utilisera d’ailleurs plusieurs fois lors du concert pour le plaisir du public et en précisant que c’est bien la seule phrase qu’il connaisse en français malgré l’avoir étudié en classe… 🙂

Le groupe continue son concert enchainant souvent les titres pour en donner un maximum à ses fans qui en veulent, malgré tout, toujours plus. Le groupe va jouer plus de 2h10 de concert ! Une incroyable performance au jour d’aujourd’hui et surtout quand on voit certaines têtes d’affiche jouer à peine 1h10 dans les grandes salles parisiennes ! Et c’est plus de 20 titres que FOO FIHGHTERS va enchainer avec la même passion et la même énergie. Allant piocher dans ses classiques comme « Pretender » ou encore « Walk ». FOO FIGHTERS saura aussi jouer pas mal de titres récents voir carrément nouveau comme son dernier single « Run ».

On notera tout de même une différence dans le public lors des titres plus anciens et plus connus qui rassemblent beaucoup plus, en faisant bouger et crier la foule. Le groupe ayant aussi peut être recourt à beaucoup d’ambiances qui s’éloigne du rock le plus énergique. Mais c’est aussi ce qui va parfois créer des surprises comme avec l’utilisation d’un accordéon !

Pour terminer son concert FOO FIGHTERS va jouer devant les 20.000 personnes réunies à l’AccorHotels Arena de Paris, le titre « Everlong » également sorti en 1997 sur l’excellent « The Colour and the Shape ».



Foo Fighters Setlist AccorHotels Arena, Paris, France 2017, 2017 European Tour

Red Fang Setlist AccorHotels Arena, Paris, France 2017

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire