Chronique : STONE SOUR – Hydrograd

« Hydrograd » est le 5ème album de STONE SOUR si on considère les deux volumes de de « House of Gold and Bones » comme un seul album. Le groupe reprend la même recette générale à savoir un mélange de Rock et de Metal US, ultra bien produit et surtout en ayant toujours le même frontman à savoir Corey Taylor, que tout le monde connait comme celui de SLIPKNOT.

Sans avoir été vraiment convaincu par avance pour ce nouvel opus, c’est assez tardivement que je l’ai inséré dans ma platine. Même si Corey Taylor est l’un des meilleurs chanteurs de sa génération, je dois bien avouer que les premiers extraits diffusés et notamment « Song #3 » ne m’avaient pas entièrement convaincu car un peu trop « Radio Friendly » peut être. Mais peu importe, j’enchaine les écoutes et je prends mon temps, pour comprendre les arrangements, anticiper les structures, pour arriver à tout connaître.

Et là, ô grande surprise, mon avis sur cet album a changé. Cet « Hydrograd » est bel et bien convaincant. Oui Corey Taylor y est pour beaucoup, car sa prestation, qui couvre tout le registre musical que le chanteur est capable de fournir, est là. C’est tantôt puissant, tantôt subtil et plein d’émotions. Une vraie démonstration du talent qu’il possède et de sa faculté à varier entre son chant extrêmement dur que l’on connait avec SLIPKNOT et celui beaucoup plus mélodique qu’il utilise surtout avec STONE SOUR.

Musicalement, les morceaux sont le plus souvent rythmés voir musclés pour capter notre attention mais réservent également quelques subtilités que l’on découvre, ou anticipe mieux, au fil des écoutes. Certains morceaux comme « Hydrograd » ou encore « Mercy », qui pourraient paraitre simplistes au départ, se révèlent beaucoup plus complexes avec des mélodies recherchées et loin d’être si simples. Le talents des musiciens y est pour beaucoup car la facilité dont le groupe fait preuve n’est uniquement là grâce a l’expérience du quintet et sa faculté à produire des riffs complexes sans avoir besoin d’aller au delà des limites. L’album possède aussi quelques titres plus directs comme l’excellent « Whiplash Pants » dont le refrain s’oppose parfaitement à la violence de son couplet sans jamais relâcher la pression que le titre impose dès les premiers accords.

Alors effectivement, l’album est plus Rock que Metal et très « US Style » dans les sonorités mais l’ensemble est accrocheur, très bien ficelé et fonctionne parfaitement. Un album a écouter !

TRexSound Rating:

Track Listing:

No. Titre Durée
1. « YSIF » 2:02
2. « Taipei Person/Allah Tea » 5:16
3. « Knievel Has Landed » 4:01
4. « Hydrograd » 4:37
5. « Song #3 » 4:16
6. « Fabuless » 4:00
7. « The Witness Trees » 4:45
8. « Rose Red Violent Blue (This Song Is Dumb & So Am I) » 4:56
9. « Thank God It’s Over » 3:36
10. « St. Marie » 4:27
11. « Mercy » 3:23
12. « Whiplash Pants » 4:19
13. « Friday Knights » 5:17
14. « Somebody Stole My Eyes » 3:47
15. « When the Fever Broke » 6:32
Durée totale 65:14

Line up:

Corey Taylor – Chant
Josh Rand – Guitare
Roy Mayorga – Batterie
Johny Chow – Basse
Christian Martucci – Guitare

Extraits:




 

Retrouvez STONE SOUR sur le web:

Site Officiel: http://www.stonesour.com/
Facebook: https://www.facebook.com/stonesour/

 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire