Retour sur le Vendredi 16 Juin au HELLFEST 2017

Fred BERTRAND nous raconte cette première journée riche en émotions et en couleurs, il est déjà reparti sur le site du festival continuer son travail de chasseur d’images.

C’est sous un soleil de plomb que nous débutons notre première journée au Hellfest. Avec une nouvelle déco à l’entrée puisque nous passons désormais sous un ampli Marshall, mais le changement le plus intéressant provient certainement de deux Mainstage qui reculent considérablement. Puisque la zone presse/vip qui se trouvait derrière se retrouve maintenant entre la Valley et la Temple. Et cette nouvelle zone est juste énorme, rien à voir avec ce que nous connaissions jusque la.

Mais n’étant pas ici pour parler décoration, voici un petit aperçu de l’après-midi musical. Il commencera avec Avatar très attendu par le public déjà très nombreux. Un bon son qui va avec le show réglé au millimètre. Un spectacle qui aurait mérité de ne pas avoir la lumière du soleil mais plus celle des projecteurs mais ne boudons pas notre plaisir.

C’est au tour d’Helmet visiblement ravi d’être parmi nous. Sur scène le plaisir de jouer est palpable et cela nous donne un très bon live. Pour ma part j’ai passé un excellent moment à les écouter.

J’attends avec impatience cette nouvelle rencontre avec Red Fang. Pour les avoir vu sur une Mainstage en 2015, je m’étais fait la réflexion que leur musique serait certainement mieux apprécié sous la « tente » de la Valley. Et pour ma part c’est effectivement le cas, le son est bien meilleur et quelle ambiance, le public venu massivement répond à la basse et à la voix d’Aaron. Un set énergique, ils peuvent sortir de scène avec le sentiment du devoir accompli.

Un peu de rock indus en présence de Ministry. Alors comme Red Fang en 2015 on se dit que le show à base d’images stroboscopiques mériterait soit une tente soit d’être joué plus tard le soir pour profiter pleinement du spectacle. Alors c’est bien quand même, avec une setlist qui balaye plusieurs albums, et des titres comme Waiting, Just one fix, Senor Peligro, LiesLiesLies… Suivi d’un nouveau morceau Antifa qui devrait se trouver dans le prochain album. Et puis après un début plutôt stoner ça réveille les esgourdes.

Un passage obligé pour Behemot, un groupe que j’aime plus en live qu’en CD. Car le show est important et accompagne parfaitement les chansons. Je ne referai pas le report complet que vous trouverez déjà sur TRexSound, en suivant ce lien.

A présent Baroness. Ayant raté le début du set pour voir Behemot, j’arrive avec un groupe qui a le sourire et qui véritablement « s’éclate » devant un public de connaisseurs. Alors évidemment devant cette bonne humeur on ne peut être que sous le charme du charismatique John Baizley mais aussi de Gina Gleason à la guitare sans oublier les autres membres du groupe qui assurent aussi parfaitement leur rôle. Seul petite ombre au tableau le son qui, il faut le reconnaitre, n’était pas au niveau du reste de la prestation.

« 1 de 2 »

Un peu de traditionnel Breton teinté de punk avec Les Ramoneurs de Menhirs accompagné du bagad de Quimperlé. Loran avait dit dans un entretien, qu’il avait adoré joué au Hellfest et que s’il revenait ce serait avec un bagad. Il a tenu parole, et dans une warzone qui portait bien son nom, ils jouent devant une foule déchaînée. Une grosse pensée pour tous nos amis de la sécu qui ont énormément de travail pour récupérer tous les slammeurs. Pour le set c’est traditionnel mais quelle claque avec tous les musiciens qui accompagnent le groupe. L’apport du bagad est excellent et cela nous a permis de redécouvrir les Ramoneurs de Menhirs. Très bon souvenir, que du plaisir.

Un tour sur la mainstage pour Sabaton dont le Report complet est disponible en suivant ce lien.

Pour finir la soirée en beauté un petit Monster Magnet pour le plaisir. Car oui le groupe est un habitué du Hellfest et je ne rate jamais leur passage. Alors je devrai manque d’objectivité mais je suis plutôt déçu car ce n’est pas leur meilleure prestation ici à la Valley. Pour moi trop de réverbération dans la voix de Dave Wyndorf et surtout un live auquel il manquera tout de même dix minutes…

Une première journée passée trop vite alors vivement samedi.

Fred

Retrouvez d’autres Live Reports, Photos, VOD etc… via notre fil d’actualités en suivant ce lien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.