Live Report : Festival des ARTEFACTS 2017

C’est en ce dimanche 25 juin 2017, que nous avions pris rendez-vous à Strasbourg pour assister au Festival des Artefacts. Créé en 1996, il se déploie, depuis 2008, à la fois au Zénith de Strasbourg, à La Laiterie et se déroule sur deux semaines ; il intègre parfois d’autres salles de la Communauté Urbaine de Strasbourg. Ce format particulier représente aussi la volonté de vouloir rassembler et faire connaître des styles différents. Cette journée du dimanche nous proposait des groupes Rock comme ROYAL REPUBLIC, FLOGGING MOLLY ou la tête d’affiche TRUST, et d’autres combos plus Metal avec ANTHRAX, POWERWOLF et MASTODON.

C’est vers 13h00 que les portes s’ouvrent pour laisser la foule encore peu nombreuse envahir le Zénith de Strasbourg, dans une petite configuration, avec une scène avancée et des gradins réduits. C’est assez surprenant qu’une affiche comme celle-ci n’est pas permis d’avoir une configuration plus grande. Car ce n’est pas le prix de 36€ pour la journée qui était bloquant ! Beaucoup se plaignent de ne pas voir de concerts intéressants en dehors de Paris, mais là, 6 groupes, de renommée internationale, qui ont tous joués environ 60 minutes pour même pas 40€ c’était un vrai cadeau !

Bref, voilà 13h30 et déjà le premier groupe qui monte sur scène. Tâche difficile pour ROYAL REPUBLIC qui se voit confronté à un public plutôt Metal qui continue encore d’arriver dans la salle. Mais le groupe ne se démonte pas et débute son set avec deux titres accrocheurs « When I See You Dance With Wanother » & « Walk ». Le combo qui s’est formé à Malmö, Suède, en 2007, met l’ambiance et chauffe la salle en ce début d’après midi. Adam Grahn, le frontman du groupe, utilise la dérision et l’humour pour séduire un public qui aurait pu ne pas être emballé par le style, mais la performance, l’énergie et la passion du groupe séduisent le public désormais un peu plus nombreux. Bien conscient que les fans attendent tout de même autre chose en terme de musique, ROYAL REPUBLIC se lance dans une reprise de « Battery » de METALLICA, extrêmement bien exécutée et tout en maitrise, avant d’enchainer avec la reprise de MOTORHEAD « Ace Of Spades ». Le public saura apprécier l’effort et va particulièrement applaudir le groupe. Et c’est tout ce qui va faire la différence, alors que ROYAL REPUBLIC aurait simplement pu faire son concert, le groupe prend le temps de parler avec les gens, d’échanger, pour véritablement installer une relation. Et même si le style est un peu loin des attentes du public, puisqu’il s’agit d’un Rock teinté de Pop, il lui reconnait son honnêteté et sa franchise. ROYAL REPUBLIC va continuer son set plutôt basé sur son dernier album « Weekend Man », dont il jouera également le titre éponyme ainsi que le single « Baby ». Au final, un concert de 50 minutes bien agréable et dont la bonne ambiance, laisse un très bon souvenir aux festivaliers.

Royal Republic Setlist Festival des Artefacts 2017 2017

L’Irlande s’invite ensuite pour le deuxième concert de la journée avec FLOGGING MOLLY. J’avais personnellement un peu de mal à imaginer le groupe en concert surtout dans ce genre de festival qui faisait la part belle au Metal. En effet, ne connaissant pas vraiment le combo, honte à moi, je pensais voir un groupe de musique folklorique un poil mou… Mais quel ne fut pas ma surprise de découvrir ce diable de Dave King, le guitariste chanteur du groupe, bondissant sur scène, haranguant la foule et lui jetant des Guinness entre chaque morceau ! Le groupe qui est composé d’un guitare, basse, batterie classique est enrichi par un banjo et une flute. L’énergie est partout sur scène et dans la foule, qui frappe dans les mains au rythme de ces hymnes à l’Irlande. La sauce prend en quelques titres, et c’est une véritable complicité qui s’installe avec le public. On a souvent l’habitude de voir ces groupes de musiques traditionnelles irlandaises, influencées par la scène Punk et Rock, dans nos festivals, mais c’est à chaque fois l’ambiance et l’énergie qui font que ça fonctionne parfaitement et que la foule prend du plaisir à regarder ces musiciens donner tout ce qu’ils ont sur scène. Les 60 minutes de concert passent finalement bien vite avec cette ambiance ultra festive et un public qui a très vite compris qu’il pouvait obtenir de la Guiness gratuitement ! Un idéal pour certains 🙂


Flogging Molly Setlist Festival des Artefacts 2017 2017

Vers 16h30, c’est au tour d’ANTHRAX de monter sur scène. Un peu surpris de voir le combo américain, un groupe du Big 4, débouler à cette heure précoce… Mais en salle, difficile de voir la différence puisqu’il y fait noir et bien entendu, peu importe pour le groupe l’heure qu’il est, le show se doit être grandiose. Le quintet se donne à fond sur scène. Scott Ian, à droite de la scène est concentré et semble avoir un trop plein d’énergie à dépenser. Derrière, c’est Frank Bello avec sa basse qui fait le show, planté à côté de Jon Dette qui assure toujours le poste de batteur sur la tournée. Jonathan Donais reste toujours assez discret en dehors de ses solos joué avec précision. Joey Belladonna quant à lui, navigue sur le devant de la scène pour motiver les fans et lui souris d’ailleurs largement montrant ô combien il profitait du moment. Le groupe comme souvent lors de sa présence en festival, opte pour un set de classiques en démarrant avec « Among the Living » et « Caught in a Mosh ». Le groupe va également jouer les célèbres « Madhouse » et « I am Law », repris en choeur par un public tout de même un peu discret. La prestation du groupe est exemplaire. C’est solide, massif, c’est ultra carré. ANTHRAX est tout en maitrise et déroule un show organisé au millimètre. Le concert terminera par le titre « Indians » légèrement allongé pour encourager une dernière fois les fans à se faire entendre.

Anthrax Setlist Festival des Artefacts 2017 2017, For All Kings

Arrive ensuite le groupe allemand POWERWOLF. Il était assez incroyable de voir ce groupe allemand passer après ANTHRAX mais le concert et la réponse du public va me prouver le contraire. Le groupe qu’on avait déjà pu avoir lors du HELLFEST, démarre à nouveau son concert avec deux titres bien connus des fans, « Blessed & Possessed » tiré de l’album du même nom et sorti en 2015, ainsi que « Army of the Night », le troisième titre de ce même album. Et là, le public s’enflamme et se déchaine. Autant il avait était assez discret avec ANTHRAX, que pour POWERWOLF, chaque titre est largement applaudi. Surtout lorsque Attila Dorn, le frontman du combo, fait chanter la foule. C’est avec beaucoup de force que les fans se font entendre et semblent également bien connaitre les mélodies. Le heavy metal du combo touche l’ensemble du public. Avec les éclairages, les costumes et le maquillage, il se dégage indéniablement quelque chose de fort de la prestation du groupe qui nous sort une nouvelle fois un set tout en maitrise, avec un « Coleus Sanctus » accrocheur ou encore un « Resurrection by Erection » repris par l’ensemble de la foule.  Tout comme d’ailleurs avec « Sanctified With Dynamite ». Au final, POWERWOLF donne un très bon concert, soutenu par un public qui va lui être entièrement acquis et qui représentera probablement la meilleure et la plus grosse ambiance de la journée.


Powerwolf Setlist Festival des Artefacts 2017 2017

A 20h00, c’est à MASTODON de venir sur la scène du Zénith du Strasbourg. Avec l’excellent dernier album « Emperor of Sand », MASTODON est un groupe que j’avais hâte de revoir sur scène. Et j’en attendais beaucoup ! Le groupe démarre très justement avec le titre « Sultan’s Curse » offrant d’entrée de jeu un condensé de sa capacité à mélanger ses voix et à délivrer des riffs accrocheurs, ambiants, tout en conservant une bonne accroche. Le groupe enchaine avec « Divinations » tiré de l’album « Crack The Sky », un autre classique du groupe. Troy Sanders, à la basse, tient son rôle et semble toujours aussi fou. Brann Dailor, derrière ses fûts, fait une nouvelle démonstration de son incroyable capacité en nous en mettre plein les oreilles et plein la vue, tellement la « pieuvre » semble être en lui. Mais malheureusement, Brent Hinds semble une nouvelle fois avoir des problèmes de son et passe un peu ses nerfs sur son roadie… Bill Kelliher sur son côté droit, même s’il semble toujours plutôt réservé, s’approche du bord de la scène, et motive les fans à se faire entendre. Mais le groupe opte pour des ambiances entre les morceaux et ne parle pas trop au public. N’offrant pas cette relation que le public semblait avoir apprécié avec les combos précédents. Le courant ne passe alors pas trop bien avec le public… même si le groupe délivre la setlist quasi parfaite, intégrant le meilleur de ses albums comme « Black Tongue » ou encore « Show Yourself ». Mais la complexité de certains morceaux comme « Bladecatcher » n’aide pas non plus les néophytes à découvrir le groupe. C’est donc un concert en demie teinte, que MASTODON va produire. Le concert est bon, mais l’ambiance ne décolle pas. Le groupe quittera même la scène assez rapidement. Bien dommage vu la qualité du groupe…


Mastodon Setlist Festival des Artefacts 2017 2017, Emperor of Sand

Et c’est donc TRUST, la tête d’affiche, qui monte sur scène pour clôturer cette édition 2017 du Festival des Artefacts. Un peu plus d’une heure de concert, pour un set qui aller plutôt utiliser la discographie de la deuxième partie de la carrière du groupe et donc celle qu’on pourrait considérer comme la moins heavy. Une scène bien chargée avec des amplis un peu partout, des lumières et des tapis donnant un aspect calfeutré et convivial. Le groupe enchaine presque complètement les 4 premiers titres, voulant installer son ambiance et faire hurler la foule qui semble bien en ce début de soirée, être venue pour acclamer et soutenir le groupe français. Nono, Norbert Krief, semble bien en forme, et se déchaine sur le devant de la scène avec des solos endiablés sur le manche de sa six cordes. Le reste du groupe semble assez figé, mais le set ronronne, il est précis et vraiment bien en place. Bernie Bonvoisin, le chanteur, veut faire décoller l’ambiance et motive les fans à se faire entendre. Mais une nouvelle fois le public semble un peu timide et c’est vraiment avec beaucoup d’effort qu’il se fera entendre. Mais l’évènement de la soirée, sera véritablement l’arrivée d’ANTHRAX sur scène pour le dernier titre de la soirée, le fameux « Antisocial », que l’ensemble du public va reprendre en choeur. ANTHRAX qui joue cette reprise sur chacun de ses concerts depuis 1988, se fait une joie de pouvoir le jouer avec les français, et c’est un évènement si rare que chacun semble l’apprécier à sa juste valeur.
C’en est donc terminé avec le concert de TRUST, ce moment unique partagé avec ANTHRAX et la foule venue un peu plus nombreuse en cette soirée de Juin. La journée aura été très agréable dans son ensemble, même si, une nouvelle fois, on aurait aimé voir plus de monde pour soutenir un Festival de qualité, parfaitement organisé et qui mérite beaucoup plus l’attention des fans.

Trust Setlist Festival des Artefacts 2017 2017

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire