Live Report : GHOST à L’Olympia (Paris)

Et c’était au tour de Paris de recevoir la visite de la bande à Papa Emeritus, à savoir GHOST, en ce Mardi 11 Avril 2017. Le concert avait de plus, lieu dans le magnifique cadre de L’Olympia qui offre également une très bonne acoustique. Un cadre donc fort sympathique pour apprécier comme il se doit le spectacle que nous réservait le combo suédois.

A 21h15 précise, le groupe débarquait sur scène et enchainait trois titres, à savoir « Square Hammer », « From the Pinnacle to the Pit », et « Secular Haze ». Bien entendu, le public nombreux et relativement compacté vers le devant de la scène, à noter que L’Olympia était complet depuis un moment déjà, a su accueillir le groupe et ces premiers titres comme il se doit. Les fans se font entendre et l’ambiance est vraiment électrique. Et ce n’est pas des titres comme « Per Aspera ad Inferi » ou encore « Cirice » qui vont calmer le jeu…

Le groupe fait une nouvelle fois preuve d’une extrême grande précision dans l’interprétation de ses titres et dans sa scénographie. Tout y est une nouvelle fois ultra précis et parfaitement maitrisé renforçant le spectacle du groupe tout entier, jouant le jeu de l’ambiance que le groupe sait installer du début jusqu’à la fin du concert. Car cet aspect visuel est presque tout aussi important pour les fans que la musique. Le décor en fond de scène renforce le côté théâtral de la prestation de GHOST. Papa Emeritus commençant en habit de pape pour revenir ensuite dans une tenue plus « décontractée », comme à son habitude. Tout semble désormais être organisé autour des mêmes rituels dont le public raffole.

Tout s’enchaine facilement et c’est avec un grand plaisir que l’on regarde et que l’on écoute GHOST nous interpréter un Best Of de sa discographie. Les « nouvelles » goules sont toujours aussi énergiques sur scène et toujours plus coordonnées. Mettant en avant un soliste ou le frontman du groupe suivant les situations.

GHOST continue d’enchanter une salle complètement acquise et excitée par la puissance, le groove et le côté très accrocheur de classiques comme « Year Zero » ou encore « He Is ». Les mélodies sont tout aussi performantes en Live que sur album.

Au bout d’1h15 minutes de show, à la fin de « Ritual », le groupe va sortir de scène comme si c’était la fin. Evidement Papa Emritus et son côté taquin, va annoncer, je cite « comme tout le monde le sait », que le groupe va encore jouer un titre. Il reproduira également le même speech que sur toutes les dates de la tournée, avec dans l’idée, le même grand principe de célébration de l’orgasme féminin. Ce speech d’un peu plus de 5 minutes va s’enchainer avec « Monstrance Clock » puissant et très efficace et qui clôturera pour de bon le concert.

Une nouvelle très belle prestation de GHOST qui a su offrir à son public tout ce qu’il était venu chercher aussi bien en musique qu’en spectacle.

Retrouvez les photos et le Live Report de GHOST à La Rockhal (Luxembourg),
la semaine dernière en suivant ce lien.

 

Ghost Setlist L'Olympia Bruno Coquatrix, Paris, France 2017, Popestar

 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.