Live Report : GHOST à la Rockhal (Luxembourg)

Alors GHOST sera en concert à Paris Mardi prochain, le 11 Avril à L’Olympia pour être précis, le groupe passait par le Luxembourg en ce Mardi soir. Une occasion de voir, ou plutôt de revoir le groupe avant cette date parisienne et de découvrir la nouvelle tournée un peu plus tôt que prévu.

La Rockhal est la grande salle du Luxembourg qui peut accueillir jusqu’à 6500 personnes et qui possède également un Club qui peut aussi contenir 1200 personnes. Le concert se faisant parfois dans les deux salles en même temps et avec deux artistes différents au même moment. Il s’agit d’une salle moderne que l’on pourrait rapprocher de nos Zenith français. Une salle résolument faites pour les concerts et qui attire souvent les plus grosses têtes d’affiche en tournée européenne. Côté public, la salle réserve souvent plus de place que dans les salles françaises et permet un meilleur accès à la scène. Sans parler des commodités bien en place pour y boire et y manger mais également un accès simple et tranquille. Oui Le Luxembourg c’est plutôt cool comme ambiance ! 🙂

Mais revenons à ce concert qui va débuter à 21:15 précise. L’entrée en scène est grandiose et GHOST est de retour avec son côté théâtrale hyper travaillé et vraiment très bien en place, ce qui fait bien entendu partie de son succès. Même si le décor à changé par rapport à la tournée précédente et le coté vitrail du fond de scène un peu moins présent, on reste tout de même dans le même esprit avec des personnages dessinés, représentant le démon ou le mal, toujours avec le côté spectacle qu’on aime en tant que fan.

Le groupe va démarrer avec plusieurs titres enchainés d’un trait, « Square Hammer », « From the Pinnacle to the Pit » et « Secular Haze » avant de marquer une pause et entendre le premier discours de Papa Emeritus, qui comme à son habitude va nous lâcher quelques subtiles remarques mais dont l’objectif reste de motiver ses fans à se faire entendre. L’efficacité du début de ce concert ravi la foule présente et plutôt nombreuse puisque 2 à 3000 personnes sont présentes. Vu le positionnement géographique en plus des luxembourgeois, des français se sont déplacés en masse ainsi que des allemands et des belges, faisant de ce concert un rassemblement ressemblant presque à un public de festival.

GHOST va faire défiler ses classiques comme « Cirice » ou des titres plus récents comme « Absolution » ou « Mummy Dust » face à un public qui l’écoute avec attention, se déchaîne et se fait entendre. Le temps passe vite avec ce spectacle extrêmement bien organisé. En plus de jouer ses titres à la perfection GHOST soigne le côté théâtrale de son show avec une coordination des membres du groupe pour le placement scénique et la mise en valeur des solos de chacun ou pour simplement les besoin d’une mise en scène répondant aux exigences de l’ambiance qu’impose le groupe tout au long de son concert.

Après 1h15 de concert, le groupe salue le public pour sortir de scène, mais Papa Emeritus revient de suite pour bien préciser qu’il ne s’agit pas de la vraie fin du concert mais que le meilleur titre arrive, le seul capable de clôturer le concert comme il se doit. Mais avant de le dévoiler, Papa Emeritus se lance dans un speech de 6 minutes sur la célébration de l’orgasme féminin. Le speech à la fois drôle et loufoque fait également partie de l’univers du groupe et en ce sens de rappel puisque suite à ce speech seulement un titre sera joué, nous laissant tout de même un peu sur notre fin. Un titre ou deux de plus auraient été plus que bien accueillis. Papa Emeritus assis sur scène tel une pin-up des années 50, annonce alors que le titre final sera « Monstrance Clock » que le public saura célébrer par des acclamations fournies.

Et comme la coutume le veut avec GHOST, une bande sonore clôturera le concert alors que la salle est plongée dans le noire, laissant sortir le groupe de scène dans la plus grande discrétion et c’est à la fin de cette bande que les lumières de la salle se rallumeront laissant découvrir la scène vide. GHOST s’en est allé, et à une nouvelle fois offert un spectacle étonnant et passionnant, un très bon concert et un spectacle unique.

 

Photos: Vincent Todeschini

 

Ghost Setlist Rockhal, Esch-sur-Alzette, Luxembourg 2017, Popestar

 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.