Chronique : MASTODON – Emperor of Sand

Voici donc le nouvel et 7ème album de MASTODON, intitulé « Emperor of Sand » qui fait suite à « Once More ‘Round the Sun » sorti le 24 Juin 2014. Le groupe qui a toujours voulu offrir des albums différents à ses fans, a une nouvelle fois rempli son objectif avec 11 nouveaux titres uniques et tout simplement exceptionnels. Voilà c’est dit…

Le groupe qui travaille sur ce nouvel opus depuis Janvier 2015, est très probablement aussi influencé par une période spéciale pour le groupe et la vie personnelle de ses membres. En effet, tous ont connu des évènements tragiques que ce soit la femme de Troy Sanders atteinte d’un cancer, la mère de Brann Dailor en chimio et le décès de la mère de Bill Kelliher. Ces évènements auront forcément marqué le groupe qui semble d’ailleurs avoir intégré ces éléments sombres de leur vie à quelques uns de ces nouveaux titres.

Mais ce qui saute aux yeux ou plutôt aux oreilles dès la première écoute c’est l’incroyable efficacité de ces titres alors que ceux-ci sont pourtant loin d’être simples. Que ce soit dans les riffs, dans les arrangements ou dans tous les effets utilisés, chaque morceau est une vraie mine d’or dont chaque pépite se découvre écoute après écoute. Tout a était extrêmement bien travaillé jusqu’aux détails des parties percussions présentes, avec parcimonie, les titres de ce nouvel album « Emperor of Sand ».

Mais là musique n’est pas la seule partie qui impressionne dans ce nouvel album. Les voix vont encore plus loin que sur les précédents opus du groupe. La variété que possède le groupe avec ses trois chanteurs lui avait toujours permis un maximum de variété mais tous, semblent se surpasser cette fois pour gagner en émotion et en richesse. Cette multitude de variations apporte également plus de dynamique à l’album et sait parfait compléter chaque mélodie de chaque titre.

MASTODON varie une nouvelle fois des titres accrocheurs à la limite de l’agressivité mais tout en conservant une vraie musicalité, et de vraies mélodies sans jamais toutefois tomber dans le cliché ou les plans faciles. On sent que le groupe s’est imposé de toujours trouver le petit plus qui fera la différence.

Le quatuor avait partagé trois titres avant la sortie de l’album, les deux qui l’ouvrent, à savoir « Sultan’s Curse » et « Show Yourself », ainsi que « Andromeda » qui figure plus sur la fin de l’album. Des titres à l’image de l’album, original, créatif et extrêmement efficace. Mais c’était loin de réserver les seules surprises ! Des titres comme « Precious Stones » ou « Steambreather » réservent aussi tellement de surprises de part leurs mélodies recherchées et travaillées, qu’on ne peut vraiment pas rester impassible à leur écoute. Et plus on avance dans l’album et on plus on constate que ce n’est pas uniquement quelques titres mais l’ensemble de « Emperor of Sand » qui possède les mêmes atouts. Et c’est bien ça le plus important à souligner, car même si l’on a eu de bons ou de très bons albums ces derniers temps, rare sont ceux qui l’étaient avec tous les titres d’un même album et sans dénigrer les dernières sorties, MASTODON avec « Emperor of Sand », sort son meilleur album en 17 années de carrière.

La production est elle aussi à l’image des titres, efficace et claire. Le travail incroyable du groupe pour tous les détails que composent l’album, ressortent parfaitement et on perçoit alors tout ce travail sur le son des instruments, des effets, des petits plus qui s’ajoutent à la musique et qui sont présents un peu partout sur cet opus.

Alors forcément, je ne peux que vous recommander d’écouter et d’acheter cet album qui marque une nouvelle évolution pour MASTODON mais qui va aussi marquer nombre de musiciens amateurs et ou professionnels, de part la richesse et la qualité des morceaux mais également de l’ouverture de style que propose le groupe aujourd’hui. Oui on peut le dire ce nouvel album de MASTODON est ENORME.

TRexSound Rating: 5 Stars

Track Listing:

1. « Sultan’s Curse » (Troy Sanders, Brent Hinds, Brann Dailor) 4:09
2. « Show Yourself » (Dailor, Sanders) 3:03
3. « Precious Stones » (Hinds, Sanders) 3:46
4. « Steambreather » (Dailor, Sanders, Hinds) 5:03
5. « Roots Remain » (Sanders, Dailor) 6:28
6. « Word to the Wise » (Sanders, Dailor) 4:00
7. « Ancient Kingdom » (Dailor, Sanders, Hinds) 4:54
8. « Clandestiny » (Sanders, Hinds) 4:28
9. « Andromeda » (featuring Kevin Sharp) (Sanders, Dailor, Kevin Sharp) 4:05
10. « Scorpion Breath » (featuring Scott Kelly) (Sanders, Scott Kelly) 3:19
11. « Jaguar God » (Hinds, Dailor, Sanders) 7:56
Durée Totale: 51:11

Line up:

Brann Dailor – Batterie & Chant
Brent Hinds – Chant & Guitare
Bill Kelliher – Guitare
Troy Sanders – Chant, Basse & Chant

Extraits:




Retrouvez MASTODON sur le web:

http://www.mastodonrocks.com/
https://www.facebook.com/Mastodon

 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire