Live Report : MAX & IGOR CAVALERA – Return to Roots (Paris)

C’est avec surprise que j’avais reçu l’annonce, il y a deux jours seulement de, l’ajout de THE ARRS en tant que première partie, à cette soirée qui s’annonçait comme grandiose. Mais même si c’était organisé a l’arrache, enfin au dernier moment, c’est tout de même pour le combo parisien qui n’a cesse de se faire entendre et de promouvoir son dernier album « Khronos », une super occasion pour conquérir de nouveaux fans.

THE ARRS qui officie depuis pas mal de temps, fait figure de pièce maitresse de la scène française et même s’il a encore besoin de toucher un public plus nombreux. Pas forcément évident pour le groupe puisqu’il a choisi un style puissant et violent, ce qui en France, n’a jamais permis de toucher beaucoup de monde. Le groupe toujours fidèle à lui même, est un modèle d’honnêteté, de passion et de persévérance. Ses shows sont toujours puissants et directs, pour donner le meilleur de sa discographie.

C’est à 20:30 précise que MAX & IGOR CAVALERA montent sur scène. Les frères sont accompagnés par le fidèle guitariste Marc Rizzo et le bassiste Johny Chow. Les deux anciens membres de SEPULTURA avaient décidé de créer un évènement pour les 20 ans du célèbre album « Roots« , en tournant partout dans le monde pour le rejouer comme à la grande époque. L’album avait séduit tous les fans de la scène metal, qui attendaient avec impatience cette date mythique qui prenait place à Paris dans une salle également mythique, l’Elysée Montmartre ou 20 ans plutôt le groupe venait y défendre l’album à peine sorti.

Le concert démarre avec un « Roots Bloody Roots » enragé et captivant. La sensation de remonter le temps est là. Même si on a tous changé, la musique est la même, et la présence de Max Cavalera au chant et celle d’Igor derrière les fûts fait la différence. On pourrait reparler de cette époque où SEPULTURA régnait en maître sur la scène internationale mais voilà sans Max, sans Igor, plus rien n’a jamais était le même. Et là, cette présence, cette voix, ces rythmes, font obligatoirement pensé que l’esprit et bel et bien là. Ne manquera peut être que les solos d’Andreas Kisser pour être parfait, mais bon…

Le groupe enchaine les titres avec très peu d’interruption, car les CAVALERA ne sont pas là pour amuser la galerie. Soutenu par un public déchainé, fait de fans de la première heure et d’autres plus jeunes, Max harangue la foule pour lui en demander toujours plus. On a ensuite le droit à une version puissante de « Cut-Throat » et un « Ratamahatta » qui des les premiers accords fait exploser la salle, qui se met à bouger dans tous les sens. Le titre si atypique, démontre une nouvelle fois son efficacité en live pour le plaisir tous les fans qui semblent vraiment comblés.

Les frères CAVALERA vont donc faire défiler l’ensemble des titres et tous nous replonger dans ce qu’a été ce monstre qu’est toujours « Roots« , un album de Metal, mais un album différent et qui a influencé énormément de groupes par la suite.

Après une courte pause, le groupe remontera sur scène pour nous offrir une reprise de CELTIC FROST et de son titre « Procreation« , et quelques extraits de titres de SEPULTURA mais seulement en duo entre Max et Igor comme avec le titre « Polícia« .

C’est après un peu moins d’une heure trente de concert que le groupe va quitter la scène et après nous avoir offert une dernière reprise de MOTORHEAD « Aces of Spades » dans une version ultra rapide.

La soirée était bel et bien à la hauteur des attentes, avec un évènement unique démontrant une fois de plus comme « Roots » ne vieillit pas. L’album mérite toujours autant d’être écouté et/ou même découvert.

Photo Gloria Cavalera – https://www.facebook.com/gloria.cavalera.1

EXTRAIT


 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.