Chronique : WHITECHAPEL – Mark Of The Blade

Après 10 ans de carrière, WHITECHAPEL est de retour avec un 6ème album intitulé “Mark of the Blade« . Ce nouvel album marque la volonté du groupe d’aller plus loin dans que ce qu’il à pu proposer avec ses dernières productions. La volonté de ne pas uniquement délivrer des titres ravageurs basés principalement sur des blastbeats dévastateurs, mais aller plus loin dans le groove et dans l’intensité d’un metal toujours aussi violent.

Composé de 11 titres, ce nouvel album est effectivement riche en groove, avec un titre comme « Mark of the Blades » qui accroche des les premiers accords, et qui précède « Elitist Ones » au refrain tranchant et captivant. WHITECHAPEL qui était connu pour délivrer une violence et une énergie incroyable, garde ses atouts comme la puissance de sa voix et sa créativité, pour franchir les limites stéréotypées de ce qui auraient pu l’enfermer dans son propre style. Avec « Bring Me Home« , le combo va même au delà de ce qu’on aurait pu imaginer, avec une ambiance claire et sombre, pour apporter une nouvelle émotion à une palette beaucoup plus riche que dévoile aujourd’hui WHITECHAPEL à travers « Mark of the Blade« .

Sans jamais se trahir, WHITECHAPEL parvient à créer un nouvel univers musical qui conserve toujours une place importante pour cette violence que le combo à su délivrer depuis 2006 mais qui va aujourd’hui plus loin, lui permettant probablement de grandir encore un peu plus. La richesse qu’apporte une nouvelle fois le combo dans cette nouvelle production est surprenant et va ravir les fans anciens comme nouveaux.

Mais le groupe même s’il souhaite bien montrer cette évolution, réserve toutefois quelques titres percutants et peut être un peu plus classique comme « Killing Industry » ou « Venomus » qui ont un impact violent sur la perception de ce nouvel album. On soulignera également le titre instrumental « Brotherhood » et son thème musical digne d’une bande originale d’un succès hollywoodien et qui est ô combien captivant et colle à merveille avec l’ambiance globale de ce nouvel album entre « Dracula » et « Full Metal Jacket ».

Là où beaucoup de groupe ont tendance à se répéter continuellement, WHITECHAPEL a pris le risque de s’ouvrir sur de nouvelles influences, d’autres techniques pour un résultat impressionnant. « Mark of the Blade » est solide, techniquement toujours aussi impressionnant, et à coup sûr le groupe vient de franchir une étape pour l’emmener un peu plus loin dans la reconnaissance de son talent qu’on avait déjà pu et su apprécier depuis quelques années déjà.

TRexSound Rating:

Track Listing:
WHITECHAPEL-Mark-Of-The-Blade1. The Void
2. Mark of the Blade
3. Elitist Ones
4. Bring Me Home
5. Tremors
6. A Killing Industry
7. Tormented
8. Brotherhood
9. Dwell in the Shadows
10. Venomous
11. Decennium

Line Up:
Phil Bozeman – Chant
Ben Savage – Guitare
Zach Householder – Guitare
Alex Wade – Guitare
Ben Harclerode – Drums
Gabe Crisp – Basse

Extraits:



Retrouvez WHITECHAPEL sur le web:
http://www.whitechapelband.com
http://www.facebook.com/whitechapelmetal

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.