Chronique : WALLS OF JERICHO – No One Can Save You From Yourself

Il aura fallu attendre huit ans pour la suite de l’album « American Dreams » sorti en 2008. En effet, WALLS OF JERICHO est de retour avec un nouvel album intitulé « No One Can Save You From Yourself« . Un titre qui ne laisse d’ailleurs pas la place à un quelconque doute sur la hargne du combo.

WALLS OF JERICHO est connu pour représenter une des facettes de la scène Hardcore. Une version puissante, violente, qui mise sur l’énergie et la hargne. Le groupe est également connu pour être emmené par la charismatique Candace Kucsulain depuis 1999, année de la création du groupe. Avec ce cinquième album se relance après plusieurs années de discrétion.

La difficulté pour bon nombre de groupe de Hardcore aujourd’hui est de savoir produire des titres apportant un peu de fraicheur à un style qui a été surexposé pendant des années. En effet, par effet de mode, il y a eu la période Hardcore avec de nombreux combos américains qui ont en quelques mois envahis les bacs du monde entier. Alors que certains étaient vraiment intéressants et innovants, de nombreuses copies ont noyé le style avec bien entendu trop de labels qui ont également voulu surfer sur la vague. Bref… Désormais seuls quelques groupes parviennent toujours à se faire entendre et obtenir un soutien massif de fans. WALLS OF JERICHO fait partie de ces groupes, car il ne s’est jamais trahi et n’a jamais fait de concession. Une vraie marque de respect pour les fans de cette scène.

« No One Can Save You From Yourself » est composé de 13 titres dont une intro, auxquels s’ajoutent deux titres bonus suivant la version. La production est ultra puissante soulignant à merveille l’agressivité du combo. La production offre également un parfait équilibre entre la voix principal et les choeurs présents. Le son est clair, aéré et précis.

Le groupe tout en gardant les influences principales du style, réussi l’exercice d’éviter les clichés allant même jusqu’à prendre quelques risques avec des titres plus ouverts. Mais également en respectant son attachement au Hardcore avec des titres comme avec « Anthem » ou « Damage Done« . WALLS OF JERICHO délivre également des classiques d’efficacité avec l’excellent « Fight The Good Fight » ou encore le cinglant « No One Can Save You From Yourself« . On soulignera également des titres plus actuels comme « Reign Supreme » qui allie à la fois mélodie et voix percutante.

Pour clôturer ce cinquième album, WALLS OF JERICHO réserve une surprise de taille avec le titre « Probably Will » qui montre un tout autre visage du groupe. Un chant clair, une mélodie de piano pour 3 minutes d’émotion et de mélancolie. Une nouvelle preuve de la richesse du groupe et de la qualité des musiciens qui le composent.

Le groupe avec ce cinquième album démontre qu’il revient en force, plus libre que jamais et plus puissant que jamais. Son passage au HELLFEST risque de laisser des traces ! A bon entendeur !

TRexSound Rating: 4 out of 5 stars

Track Listing:
Walls-Of-Jericho-No-One01. Intro
02. Illusion Of Safety
03. No One Can Save You From Yourself
04. Forever Militant
05. Fight The Good Fight
06. Cutbird
07. Relentless
08. Damage Done
09. Reign Supreme
10. Wrapped In Violence
11. Anthem
12. Beyond All Praise
13. Probably Will
14. Revival Never Goes Out Of Style (Bonus Track)
15. Glory Hound (Bonus Track)

Line Up:
Candace Kucsulain – Chant
Mike Hasty – Guitare
Aaron Ruby – Basse
Chris Rawson – Guitare
Dustin Schoenhofer – Batterie

Extraits:




Retrouvez WALLS OF JERICHO sur le web:
https://www.facebook.com/WallsofJericho/

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.