Chronique : SIDILARSEN – Dancefloor Bastards

Originaire de Toulouse, SIDILARSEN revient avec un 6ème album intitulé « Dancefloor Bastards« . Il fait suite à « Chatterbox » sorti en 2014 qui avait prouvé une nouvelle fois la qualité du groupe pour des rythmes endiablés.

Bien entendu, avec « Dancefloor Bastards« , SIDILARSEN respecte son mélange de Rock, de Metral et d’Electro. Mais le groupe semble vouloir allait plus loin dans son mélange, avec un « Walls Of Shame » plus Electro mais également « Guerres à Vendre » plus Metal. Comme si le groupe avait souhaiter montrer des influences plus tranchées, un mélange de style plus direct. Tout en parvenant une nouvelle fois à délivrer des titres efficaces et directs, des mélodies accrocheuses et un chant qui l’est tout autant.

Mais SIDILARSEN introduit également des titres plus intimistes comme « Le Jour Médian« , plus sombre comme « Sois Mon Rêve » ou encore « I Fell Fine », donnant une autre image à ce nouvel album. Une facette plus mélancolique, obscur voir même tragique. Un ressenti souligné par des textes toujours engagés comme avec « Frapper La Terre » ou « Au Maximum« , en forme de critique et/ou d’analyse de nos vies modernes.

Mais le groupe revient également, via ce nouvel album, avec des titres ou tout du moins des rythmes, typé « Prodigy« , comme « Méditerranée Damnée » taillé pour remuer le pit, ou le plus Rock « Spread It » qui sera aussi ravageur sur scène que sur album.

La production est extrêmement claire et souligne à merveille les arrangements et tous les détails de « Dancefloor Bastards« , qui se mélangent tout au long des 13 titres qui le composent. Le groupe avec cette production, bénéficie à la fois de la puissance du Rock, du Metal et des grooves Electro,  tout en mettant en valeur les nappes sonores et les passages beaucoup plus ambiants.

Ce 6ème album est donc un bon album, moderne et sombre, comme peut l’être nos pensées actuelles, mais qui fait la part belle aux mélodies entrainantes. A n’en pas douter l’expérience du groupe sur scène va rendre ces nouveaux titres redoutables sur scène.

TRexSound Rating: 4 out of 5 stars

Track listing:
Sidilarsen-Dancefloor-Bastards01. Spread It (2:55)
02. Dancefloor Bastards (04:06)
03. Frapper la terre (04:04)
04. Go Fast (03:56)
05. Guerres A Vendre (4:59)
06. Le Jour Médian (03:47)
07. Walls Of Shame (04:09)
08. Méditerranée Damnée (04:02)
09. Religare (03:00)
10. Sois Mon Rêve (03:57)
11. Au Maximum (03:36)
12. I Feel Fine (05:29)
13. 1976 (05:59)

Line Up:
David « Didou » Cancel — Chant
Benjamin « Viber » Bury — Guitare & Chant
Julien « Fryzzzer » Soula — Basse
Samuel « Turbo » Cancel — Batterie
Benjamin « Benben » Lartigue — Guitare

Extraits:



Retrouvez SIDILARSEN sur le web:
http://www.sidilarsen.fr/
https://www.facebook.com/sidilarsen/

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.