Chronique : DEFTONES – Gore

Il était difficile de ne pas s’attendre à quelque chose de spécial avec ce nouvel album de DEFTONES intitulé « Gore« , tant le groupe a toujours su s’imposer de part son originalité et sa créativité. Depuis « Adrenaline » sorti en 1995 et l’explosion du groupe, il a toujours su nous surprendre et à toujours su conserver et cultiver son côté in‎classable. Le groupe a d’ailleurs toujours gardé son noyau de fan important qui apprécient ce groupe hors genre pour cette différence.

Alors fallait-il que « Gore » respecte une attente particulière ? Un style ou des influences ?

« Gore » qui est le 8ème album du combo californien, va une nouvelle fois faire couler beaucoup d’encre. Tellement il respecte la voie créatrice du groupe, la surprise de ces nouvelles compositions à la première écoute, nous amène forcément à nous poser pas mal de questions.

En effet, DEFTONES n’hésite pas à balayer les idées qu’on pouvait avoir de lui et se réinvente presque, avec des morceaux toujours plus posés et une voix toujours plus mélancolique. Alors que le groupe a toujours été un acteur majeur de la scène Rock et Metal, il apporte une production différente, inattendue, presque à contre courant, mais pas pour ce groupe qui nous a toujours autant surpris. Le groupe n’hésite même pas à changer l’équilibre d’un mixage pour surprendre et changer la donne.

Alors effectivement, « Gore » n’est pas un album qui s’écoute une fois. C’est un album qu’il faut écouter et écouter encore. Pour découvrir les arrangements, profiter des mélodies et apprécier tout le travail, sans essayer d’y trouver un liaison avec la scène dont il fait partie ou ses précédentes productions. C’est certain, pour ceux qui attendaient un album plus ou moins rock aux mélodies faciles, vous allez être très vite déçu tant il est différent, et loin des classiques du genre. Mais sinon cet album renferme quelques perles et nous transporte, avec une musique originale, loin des standards actuels.

Avec « Gore« , DEFTONES renforce son image de créateur, son image de groupe décalé, qui ne cesse de se tracer une voie sans respecter une quelconque direction. Une remise en question qui va également lui donner un autre visage et peut être un autre public.

Il va être intéressant de découvrir le groupe en concert puisqu’il va forcément donner naissance à d’autres ambiances plus calmes et plus sombres qu’avec ses précédentes productions. Mais si vous suivez DEFTONES depuis un moment vous devriez avoir l’habitude de vous remettre en question!

TRexSound Rating: 4 out of 5 stars

Track Listing:
Deftones-Gore1. Prayers/Triangles 3:38
2. Acid Hologram 4:03
3. Doomed User 4:26
4. Geometric Headdress 3:28
5. Hearts/Wires 5:20
6. Pittura Infamante 4:02
7. Xenon 3:16
8. (L)mirl 5:02
9. Gore 4:58
10. Phantom Bride (avec Jerry Cantrell) 4:53
11. Rubicon 4:56

Line Up:
Chino Moreno – Chant & Guitare
Stephen Carpenter – Guitare
Abe Cunningham – Batterie
Frank Delgado – Clavier & Platines
Sergio Vega – Basse

Extraits:





Retrouvez DEFTONES sur le web:
http://www.deftones.com/
https://www.facebook.com/deftones/

 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.