Chronique : BLACK STONE CHERRY – Kentucky

Prévu pour le 1er avril 2016, « Kentucky », dont le nom vient de la région d’où est originaire le groupe, sera le cinquième album de BLACK STONE CHERRY et fait suite à « Magic Mountain » sorti en 2014.

BLACK STONE CHERRY est maintenant bien établi sur la scène Rock et même si son style a évolué depuis le premier album éponyme sorti en 2006, il a su garder son style à savoir un rock accrocheur et énergique, souligné par des mélodies tranchantes.

Mais avec « Kentucky », BLACK STONE CHERRY va plus loin et nous réserve pas mal de surprises. Là où on aurait peut pu regretter jusqu’à présent une trop grande similitude dans les recettes employées, le combo prend des risques et apporte des titres différents, innovants. Il en profite pour relancer la machine, prête à conquérir de nouveaux fans tout en gardant les anciens.

Alors qu’il aurait très bien pu rester sur la voie qui était déjà tracée, BLACK STONE CHERRY change la donne avec des accords plus grave, plus metal, ou au contraire, voir même à l’opposé, des cuivres et des chœurs féminins notamment avec « Soul Machine« . Le titre possède d’ailleurs un refrain ultra accrocheur, qui saura séduire tous les fans dès la première écoute.

Mais le groupe se réserve tout de même quelques titres plus typés Rock US comme le classique « Long Ride« , ou encore sur « Feelin Fuzzy« . BLACK STONE CHERRY nous offre également une reprise de « War » d’Edwin Starr sorti en 1969 et qui semble parfaitement coller avec la personnalité du groupe. On appréciera également la fraicheur et la modernité de titres comme « Hangman » et son riff principal lourd et noir ou encore « Darkest Secret » dans la même veine.

L’album se termine sur le duo guitare acoustique et chant intitulé « The Rambler » disponible en vidéo depuis quelques semaines, et qui montre une nouvelle fois l’autre facette du groupe qui même s’il privilégie l’énergie, sait parfaitement maitriser la finesse et l’émotion.

Pour ce cinquième opus, BLACK STONE CHERRY aura su conserver sa qualité d’écriture et ses mélodies accrocheuses, tout en y ajoutant une touche plus actuelle sans trahir ses racines. Encore une belle production à écouter en boucle.

TRexSound Rating: 4.5 out of 5 stars

Track Listing:
Black-Stone-Cherry-Kentucky01. The Way Of The Future
02. In Our Dreams
03. Shakin’ My Cage
04. Soul Machine
05. Long Ride
06. War
07. Hangman
08. Cheaper to Drink Alone
09. Rescure Me
10. Feelin’ Fuzzy
11. Darkest Secret
12. Born to Die
13. The Rambler

Line Up:
Chris Robertson – Chant & Guitare
Ben Wells – Guitare
Jon Lawhon- Basse
John Fred Young – Batterie

Extraits:



Retrouvez BLACK STONE CHERRY sur le web:

http://www.blackstonecherry.com/
https://www.facebook.com/blackstonecherry/

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.