Retour sur les racines du Metal en France, Episode n°1

Aujourd’hui, il semble assez facile de produire un album de Metal, de Hardcore ou tout autre style plus ou moins agressif. Il semble aussi assez simple de trouver, ou tout du moins d’assister à des concerts un peu partout en France pour ces même styles, même si la recherche de concerts reste parfois un véritable chemin de croix pour certains groupes. Mais tout ça n’est pas simplement dû à l’arrivée de nouvelles technologies ou à la place prise dans la vie quotidienne par les réseaux sociaux. C’est avant tout grâce à quelques formations qui ont su établir une scène en France, avec conviction et passion ils ont participé au lancement d’une vraie communauté qui a su depuis s’agrandir et évoluer.

Loudblast-1990Je vous propose de voyager dans le temps afin de découvrir ce qu’a été la scène française ou, tout du moins, se remémorer ensemble quelques souvenirs de cette grande époque avec forcément un peu de nostalgie. En effet c’est probablement avant les années 90 que les premières formations Metal ont commencé à voir le jour. J’entends déjà les cris de certains sur le Heavy français des années 80 ô combien important, mais je souhaitais avant tout revenir sur le début de la scène Metal, post Heavy, post TRUST pour n’en citer qu’un.

Et forcément, si l’on parle de Metal en France, et plus précisément de Thrash, le premier nom qui me vient à l’esprit, c’est obligatoirement celui de LOUDBLAST qui, aujourd’hui encore, est sur le devant de la scène avec un album sorti en 2014, intitulé « Burial Ground ». Mais le groupe originaire de Lille est loin d’avoir commencé comme les groupes actuels avec une production CD.

En effet, nous sommes en 1985 lorsqueLoudblast-1987 LOUDBLAST sort sa première démo cassette ou K7, comme on la nommait souvent, intitulée « Beyond the Dark Mist », et enchaine par la suite avec plusieurs autres productions sur le même support. Le groupe, avec la sortie de ses quatre premières démos cassettes, va se créer un vrai réseau de fans. Le « tape trading » est d’ailleurs le principal moyen de découvrir des groupes. Et forcément c’est le groupe qui s’auto gère et vend ou échange amicalement par courrier (postale bien entendu) avec tous les fans qui leur écrivent.

Mais la dimension du groupe change en 1989, puisqu’il est l’un des premiers, voire le premier groupe de Metal, ou plutôt Thrash, à sortir un album vinyle au niveau national. Le CD étant loin d’être le format par défaut à l’époque, et je ferai personnellement le choix du vinyle. Cette année-là, tous les fans se donnent le mot pour acheter cet album faisant déjà figure de référence pour les kids que nous étions et si fiers qu’un groupe français soit enfin capable d’être sur une vraie galette, avec un album complet.

Ce premier album intitulé « Sensorial Treatment » est à l’époque sorti sur le label français Jungle Hop le 6 Novembre 1989. Il était composé de 9 titres dont voici le track listing :

Loudblast-Sensorial-TreatmentFACE A :
1. Fatal Attraction 03:58
2. From Beyond 03:47
3. Visions of Your Fate 03:42
4. Agony 05:25

FACE B :
5. Trepanning 03:01
6. Rebirth 04:03
7. Infinite Pleasures 02:17
8. Malignant Growth 03:05
9. Pouss Mouss 00:37

Cet album, même s’il peut aujourd’hui paraître un peu loin des standards actuels, a réellement représenté un aboutissement aussi bien pour le groupe que pour ses fans qui pouvaient enfin avoir un album Metal « Made in France » entre les mains. On avait bien entendu déjà quelques production Heavy, mais en tant que fan de Thrash, seuls les groupes américains nous arrivaient avec des produits finis. LOUDBLAST et son « Sensorial Treatment » étaient véritablement l’étincelle, le coup de feu sur une ligne de départ qui a ensuite ouvert la porte à d’autres formations ou qui a tout du moins sensibilisé nombre de fans à ce « Made in France » toujours délicat à représenter.

Cette nouvelle dimension pour le groupe lillois, va lui permettre de se lancer, non sans d’autres difficultés, dans une incroyable aventure qui en fera un des fers de lance du Metal français et européen.

Bien entendu, nous avons tous vécu cette époque différemment et je vous invite donc à le partager en commentaire 🙂

Et comme internet fait bien les choses, l’album « Sensorial Treatment » est disponible sur Youtube et vous pouvez donc l’écouter ci-dessous.



Line Up de l’album
:
Stéphane Buriez Guitare, Chant
François Jamin Basse, Choeurs
Joris Terrier Batterie
Nicolas Leclercq Guitare, Choeurs

Plus d’infos sur LOUDBLAST: https://www.facebook.com/Loudblast.official

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.