Mini Report : SLAYER, ANTHRAX et KVELERTAK au Zenith de PARIS

Le rendez-vous des fans de Metal avait donc été pris en ce lundi 26 octobre 2015. En effet, c’est précisément en ce lundi soir que SLAYER et ANTHRAX avaient donné rendez-vous à leurs fans pour un show qui s’annonçait déjà comme dantesque. De plus, le 2 géants du Big Four avaient invité KVELERTAK en première partie ce qui ne gâchait rien à l’affaire, bien au contraire.

Il est à peine 18h30 lorsque KVELERTAK déboule sur scène avec son rock énergique. Le son sans être énorme, les limitations pour les premières parties sont toujours d’actualités, est tout à fait honnête pour un premier groupe sur ce genre de date. Le groupe originaire d’Oslo ne se retient pas une seconde et met toute son énergie dans un show direct et efficace. L’ensemble semble bien maitrisé et on retrouve avec plaisir, ce qui est probablement le meilleur de son album « Meir » sorti en 2013, par exemple « Bruane Brenn » ou encore « Kvelertak ». Sans toute fois convaincre à l’unanimité le public présent, KVELERTAK aura joué correctement son rôle de première partie et aura à coup sûr séduit quelques fans supplémentaires.

C’est ensuite à ANTHRAX de démarrer son show qui aura comme focus ses meilleurs titres. Il est vrai que c’est un peu ce qu’on recherche et ce qu’on attend d’une pointure comme ANTHRAX, une sorte de Greatest Hits en version Live. Et le combo américain va y parvenir facilement avec les classiques tels que « Indians » ou « Madhouse ». Bien entendu, comme sur toute bonne date française qui se respecte, on aura le droit à la célèbre reprise de Trust « Antisocial », repris par le public tout entier et plutôt relativement chaud. Le groupe qui jouera comme une tête d’affiche, un set complet, offre un très bon show, bien rodé et ultra précis. Les membres du groupe, même s’ils ne sont pas tous à l’origine du groupe, ah… ANTHRAX et ses changements de line up, maitrisent à merveille la scène et font eux aussi le show pour offrir un très beau spectacle.

Et c’est donc à 21h00 précise que SLAYER débute son concert ultra puissant. Le groupe n’est pas la pour rigoler mais bel et bien pour nous mettre une grosse claque et ça commence à fond avec « Repentless » et ce qu’on pourrait classer comme le plus dur de la discographie du groupe avec « Chemical Warfare », « Hate Worlwide » ou encore « Hell Awaits ». Le groupe comme à son habitude, installe son ambiance, avec juste ce qu’il faut d’interventions de Tom Araya, qui n’aime pas forcément trop parler à son public mais laisse plutôt les regards se croiser. SLAYER enchaine donc les titres pour au final jouer un peu plus d’une heure et trente minutes. Un concert puissant et ravageur, une belle démonstration à la fois technique mais également tout en maitrise, tellement tout semble fluide et si facile à jouer. Le groupe met également une incroyable énergie pour délivrer des rythmiques directes, des solos qui s’envolent la perfection et une voix toujours aussi particulières, puissante et prenante. Encore un très concert de la part de SLAYER qui avec ce nouvel album « Repentless » va forcément faire très mal sur toutes les prochaines dates !

Extraits





 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.