Mini Report : MACHINE HEAD & DARKEST HOUR au Bataclan (Paris)

Incroyable d’imaginer que le concert de MACHINE HEAD, pour sa nouvelle tournée, se déroulait au Bataclan. En effet, la dernière fois que le groupe était en concert dans la capitale, en 2011, il avait rempli le Zénith! Le concert annoncé donc complet depuis des semaines ! On remarquera d’ailleurs que le décor du groupe semblait bien imposant par rapport à la taille de la scène, qui du coup paraissait bien petite… Par contre, pour tous les fans présents, qui avaient réussi à se procurer une place, c’était vraiment appréciable de se retrouver aussi proche du groupe.

Mais revenons d’abord sur le show de DARKEST HOUR qui jouait juste avant MACHINE HEAD. Le groupe assure actuellement la promotion de son huitième album éponyme, sorti en Août dernier. N’ayant pas était totalement convaincu par ce nouvel opus, j’attendais avec impatience de voir le groupe le défendre en Live. Malheureusement, les titres mêmes en concert, produisent le même ressenti. A savoir un manque d’accroche et surtout au milieu des autres meilleurs hits du combo américain. Le groupe va enchainer les titres avec passion et tenter de chauffer la salle. Mais le public présent ne semble pas vraiment vouloir s’enflammer. Les fans sont là pour MACHINE HEAD et n’attendent que ça.

MACHINE HEAD arrivera sur scène pratiquement 1 heure après la fin du show de DARKEST HOUR. Un problème technique sur le matériel de Robb Flynn empêchant le concert de démarrer. Mais peu importe les fans sont motivés et le groupe déboule avec un « Now We Die » ravageur. MACHINE HEAD va ensuite orchestrer son concert sous forme de chapitre. Chaque chapitre rassemblant quelques titres avant que le groupe ne se retire pour un break. Le format est un peu étrange car tout le monde semble un peu surpris par ces blancs. Mais MACHINE HEAD revient toujours bourré d’énergie et le public s’enflamme à nouveau à chaque titre. On aura bien entendu le droit au meilleur de la discographie du groupe avec « Halo », « Darkness Within », « Imperium », « Davidian » ou encore « Bulldozer ». 1h30 d’un show tonitruant, à la fois assassin et à la fois bourré d’émotions. Comme l’est chacun des titres du groupe sur album.

Le groupe nous réservera également quelques surprises avec des canons à fumée et confettis pour célébrer ses derniers titres et la fin de son show. Malgré un set plutôt long, on aura quand même le sentiment que ce concert se termine bien vite. Preuve que le groupe connait son affaire et qu’il possède tant de titres efficaces qu’il pourrait probablement assurer des shows d’au moins deux heures !

Le groupe continue désormais sa tournée dans toute l’Europe, dont quelques dates encore en France. Alors si MACHINE HEAD passe proche de chez vous, vous savez ce qu’il vous reste à faire !
 
 

Retrouvez ci-dessous quelques extraits du concert.



 

Setlists.

Machine Head Setlist Le Bataclan, Paris, France 2014, Killers & Kings

Darkest Hour Setlist Le Bataclan, Paris, France 2014

 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

3 pensées sur “Mini Report : MACHINE HEAD & DARKEST HOUR au Bataclan (Paris)

  • Avatar
    12 novembre 2014 à 16 h 01 min
    Permalink

    Euh les blancs entre les « chapitres » c’est les problèmes techniques hein :v

    Répondre
  • xWebbYx
    12 novembre 2014 à 11 h 33 min
    Permalink

    Effectivement 3 titres de moins si on compare les dates, est quelque chose de frustrant. Mais le set dans son ensemble et comparé à d’autres groupes en tête d’affiche est tout de même plutôt long.

    Probablement que les 3 titres auraient comblé les blancs pour une durée toute aussi longue. 😉

    Répondre
  • Avatar
    11 novembre 2014 à 14 h 28 min
    Permalink

    3 titres de moins que sur les 2 dates précédentes, Strasbourg et Torhout, dont 2 du nouvel album !! Ils ont bon dos les problèmes techniques, hein !… L’expression « un set plutôt long » me semble relativement hors sujet… 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.