Live Report : HELLFEST – JOUR 3 (ALTER BRIDGE, LOFOFORA, BEHEMOTH, CROWBAR…)

Cette dernière journée va encore une fois réserver de magnifiques concerts autant avec des pointures, que des groupes peut être encore en devenir. Mais l’intensité de ce Dimanche, permettra au public d’en garder de très bons souvenirs que Nicolas Gaire, notre envoyé spécial, va vous rapporter…

BLUES PULLS

C’est une ambiance envoutante en cette matinée du dernier jour du HellFest. Les rayons du soleil rasants, les festivaliers encore dans la torpeur après une dernière nuit de folie, se réveillant au son résolument planant du groupe Blues Pills sur la Mainstage 1… Un vrai voyage dans l’espace et surtout le temps, j’ai adoré Blues Pills, ça sentait bon le patchouli et les 70′s … La belle Elin Larsson, dégage vraiment quelque chose de fort, et sa voix n’est pas en reste. Au-delà des musiciens, c’est tout le public qui est comme hypnotisé, à moins que ce ne soit la torpeur provoquée par cette heure matinale et les deux précédents jours de festival. Il est également étonnant de voir à quel point de si jeunes musiciens semble totalement habités par une musique d’un autre âge. Et à quel point elle est magnifiquement exécutée. Le dernier titre joué, le bien nommé Little Sun, finira de plonger la plaine clissonnaise dans une ambiance planante des plus agréables….

SCORPION CHILD

Toujours dans un esprit plutôt 70′s, le groupe texan Scorpion Child a investi la Mainstage 2 en cette fin de matinée, pour un set dans la plus pure tradition Hard Rock. Non sans rappeler des groupes comme Free ou Lynyrd Skynyrd, voire Pentagram, avec une touche de psychédélisme résolument moderne. Là aussi, leurs mélodies ont plongé le HellFest dans un voyage dans le temps des plus efficaces … La recette était parfaite, un chanteur au look évocateur, tel un croisement de paul Rodgers et Robert Plant, un guitariste aux envolée psychédéliques, un bassiste arc bouté sur son instrument et complètement habité.

LOFOFORA

Les agitateurs enragés de Lofofora étaient vivement attendus pour cette édition 2014 du HellFest ! Lorsque la bande à Reuno a déferlé sur la scène de la Mainstage 1 pour nous livrer son Metal/Fusion, c’est une folie furieuse qui a envahi le public ! Avec un set ponctué par la présentation d’un titre de leur prochain album Pornolitique et l’apparition de Maxime Musqua du Petit Journal. Moment mémorable… Un set explosif qui était vivement attendu et qui a comblé le public ! Surtout avec une set list parfaite ! En effet si certains titres étaient clairement là pour promouvoir le prochain album, d’autre, se chargeaient de rappeler que Lofo a déjà une belle carrière étoffée : L’œuf, Justice Pour Tous, Les Gens, L’Innocence, Le Fond Et La Forme ; Elixir, Pornolitique, Tsarine.

CROWBAR

Le moins que l’on puisse dire est que Kirk Windstein est désormais un habitué du HellFest. Que ce soit avec Phil Anselmo et le groupe Down, ou comme cette année, avec le groupe Crowbar, pour lequel il confie que dorénavant, cela sera son projet principal. Avec un Sludge Metal orgasmique (et avec en point d’orgue un Planets Collide d’anthologie), ce fut un concert orgasmique !

TAGADA JONES

Plus de 20 ans que les Tagada Jones retournent les scènes de l’Hexagone et d’ailleurs. Vu l’affluence dimanche devant la scène de la Warzone, il faut croire que leur passage était plus qu’attendu ! Des trois jours de cette édition 2014 du HellFest, c’est probablement l’un des pits les plus déchainés que j’ai pu voir ! Il faut dire qu’avec un set dingue comme celui qu’ils ont fait, rien d’étonnant d’avoir une si forte adhésion du public ! Un florilège de titres balayant toute leur carrière jusqu’à aujourd’hui : De L’Amour Et Du Sang, Instinct Sauvage, Le Chaos (qui a vraiment mit le feu dans le pit), Yech’Ed Mat, Descente Aux Enfers, Zéro de Conduite, Cargo, le très poignant Vendetta, Dissident, Le Feu Aux Poudres, Superpunk et Karim Et Juliette.

ALTER BRIDGE

Alter Bridge faisait partie des groupes (nombreux) qu’il ne fallait en aucun cas louper ce dimanche sur la Mainstage 1. Désormais habitués du HellFest, la bande à Myles Kennedy et Mark Tremonti, sont des bêtes de scène, et chacun de leurs concerts est incontestablement un moment inoubliable ! Là encore, en lançant sur la plaine clissonnaise leurs titres qui sont pour la plupart devenus des hymnes, ils ont fait une fois de plus mouche ! Sous une chaleur accablante, on aura même vu les pompiers arroser la foule à coups de lances à incendie… Hot ! Et puis une Setlist (trop courte de l’avis de beaucoup de fans) mais tout de même de très bon gout : Addicted To Pain, White Knuckles, Come To Life, Cry Of Achilles, Water Rising, Ties That Bind, l’énormissime et magnifique Metalingus, Blackbird, Rise Today, pour finir sur un Isolation parfaitement à propos !

ANNIHILATOR

Mine de rien, c’est une légende du Thrash Metal qui a investi la Mainstage 2 en cette très belle fin d’après-midi au HellFest. Le charismatique Jeff Waters avec son gang d’Annihilator et ses 30 ans de carrière, fidèle à sa musique agressive, à son style Thrash originel et à son jeu de guitare juste démentiel, nous a gratifiés d’un concert mémorable ! Jeff Waters a démontré une fois de plus qu’il n’était pas seulement un grand compositeur, mais qu’il était une fois de plus un maitre incontesté de la six cordes ! Et la maitrise de la guitare pendant ce set dément, est aussi à attribuer à Dave Padden. Les deux guitaristes ont échangé l’énergie intense au travers de solos précis et rageurs. Un vrai plaisir de voir à quel point eux même semblaient prendre plaisir à être sur la scène de la Mainstage 2 devant un public d’amateurs de Thrash. Public qui aura été ravi d’avoir une set list mêlant anciens titres et morceaux plus récents : Smear Campaign, King of the Kill,No Way Out,Set the World on Fire,Road to Ruin,Alison Hell,Brain Dance,Phantasmagoria et pour finir Human Insecticide.

BEHEMOTH

Du Black, du Death, du très sombre et lugubre quoi ! Il faut bien reconnaitre que les qualités de ce groupe vont au-delà de la scénographie très recherchée, et que l’on adhère ou pas à ce style sombre du Metal, sur scène c’est impressionnant. Atmosphère et grosse énergie sont au rendez-vous. Une référence du genre qu’il ne fallait pas manquer sur la Mainstage 2 du HellFest 2014… Et puis Behemoth a mis le paquet : fumigènes, lances flammes, costumes, décors, énorme backdrop : tout y est ! Malgré l’heure et donc la lumière du jour, le groupe a réellement su nous plonger dans cette ambiance sombre de leur musique. Bien que réduit de quelques titres (ils n’avaient qu’une heure sur scène), Behemoth a livré un set d’une perfection incroyable tant au niveau son qu’au niveau du jeu, et avec une liste de morceaux désormais habituelle : Blow Your Trumpets Gabriel, Ora Pro Nobis Lucifer, Conquer All ,As Above So Below, Slaves Shall Serve, Christians To The Lions, Ov Fire And The Void, At The Left Hand Of God, Chant For Eschaton 2000 et un O Father O Satan O Sun pour un rappel bien mérité !

MISFITS

Dernier concert photographié pour cette dernière journée de cette mémorable édition 2014 du HellFest, ce sont les légendes déjantées du Punk, qui ont définitivement pété un plomb en 1977. Toujours aussi bons sur scène, costumes et maquillage à l’appui, le groupe du New Jersey nous a fait un concert, à la sauce Halloween avant l’heure, parfait ! Avec leur hit interplanétaire Helena qui nous aura achevés !

 

Nicolas Gaire | Live Music Photography

 

A LIRE:
Live Report : HELLFEST – JOUR 1 (SLAYER, IRON MAIDEN, ROB ZOMBIE, LOUDBLAST…)
Live Report : HELLFEST – JOUR 2 (DAGOBA, BENIGHTED, PHIL ANSELMO, CLUTCH…)
Live Report : HELLFEST – JOUR 3 (ALTER BRIDGE, LOFOFORA, BEHEMOTH, CROWBAR…)

 

 

xWebbYx

xWebbYx

Rédacteur en chef et administrateur de TRexSound.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.